Samsung devra payer 290 millions de dollars supplémentaires à Apple

Retour au presque milliard de dollars 36
Vincent Hermann

La guerre que se livrent Apple et Samsung sur le terrain des brevets vient de vivre un énième chapitre avec une nouvelle amende en faveur de Cupertino. Un jury a en effet décidé d’allonger l’amende existante, estimant qu’il y avait bien eu violation de la propriété intellectuelle.

justice

Crédits : FadderUri, licence Creative Commons

290 millions de dollars supplémentaires

Apple et Samsung se livrent une guerre acharnée dans de très nombreux tribunaux sur pratiquement tous les continents. Ces batailles tournent toutes autour de la propriété intellectuelle, les deux géants s’accusant mutuellement d’avoir enfreint certains brevets. On se rappelle que Samsung avait ainsi perdu l’une de ses batailles et s’était vue infliger une énorme amende de plus d'un milliard de dollars, avant que cette somme soit revue à la baisse deux fois, pour un montant d’environ 640 millions de dollars.

Pour l’infraction de plusieurs brevets concernant l’iPhone, Apple réclamait une rallonge de 379,8 millions de dollars. Samsung, évidemment, n’était pas d’accord avec le calcul et opposait que seuls les 52,7 premiers millions étaient réellement dus. Le jury, composé de six femmes et deux hommes, aura finalement débattu avant de rendre son verdict : Samsung devra payer une rallonge de 290 millions de dollars.

Apple se rapproche du milliard de dollars initialement remporté 

Ce verdict est une vraie victoire pour Apple car la firme obtient un total de 930 millions de dollars environ, soit finalement une somme proche du milliard initialement prévu. L’un des jurés, Barry Goldman-Hall, a confirmé qu’Apple avait tout simplement fourni plus d‘informations. La firme n’avait pas hésité à faire témoigner directement Phil Schiller, le grand responsable du marketing mondial. Du côté de Samsung, aucun responsable n’avait été amené à la barre, laissant le jury s’interroger sur cette disparité.

Colleen Allen, chef du jury, a en outre précisé qu’Apple n’avait bénéficié d’aucun avantage à ce que le procès se tienne sur sa terre natale, autrement dit la Californie. Elle a ajouté que même si la conception était réalisée à Cupertino, la fabrication de l’iPhone était intégralement faite loin des États-Unis, et que les deux entreprises fonctionnaient au niveau mondial. Elle aussi estimait par ailleurs que Samsung aurait pu avancer des preuves supplémentaires.

Cette seconde forte condamnation pour Samsung signifie-t-elle pour autant que la guerre entre les deux firmes va se calmer ? Absolument pas. Il reste un trop grand nombre de procédures en cours, et ce dans de nombreux pays.


chargement
Chargement des commentaires...