Eclypsia et Millenium : quand l'eSport intéresse la presse traditionnelle

L'eSport en plein essor 20
Kevin Hottot

Si les structures de l'eSport sont actuellement dans une phase de bouleversement, notamment du côté de leurs web TV, leurs liens avec les médias plus traditionnels sont également en train de se renforcer. En effet, Millenium et Eclypsia, deux acteurs importants dans ce domaine, se sont rapprochés chacun de deux grands hebdomadaires : le Nouvel Observateur et LePoint.fr. Mais ils ont chacun des stratégies bien différentes.

Depuis maintenant quelques mois, le sport électronique prend une place de plus en plus importante dans le paysage vidéo ludique. Si les premières éditions des World Cyber Games au début des années 2000 n'intéressaient qu'un public assez restreint, l'avènement de jeux comme DOTA 2, League of Legends ou Starcraft II a soudainement donné une visibilité importante à ce phénomène, démultiplié par l'émergence de la diffusion en direct.

L'eSport revient sur le devant de la scène, les médias s'en emparent petit à petit

En effet, certaines compétitions sont désormais vues par des millions de personnes, comme les LCS Season 3 World Championship de League of Legends ont attiré plusieurs millions de personnes devant leur écran. En parallèle de ces grands événements, certaines équipes organisent leurs propres shows afin de satisfaire leur public entre les tournois majeurs, orchestrés par les éditeurs et les sponsors. 

Tout un écosystème mêlant équipes, éditeurs, plateformes de diffusions et sponsors s'est rapidement formé autour de ce phénomène qui, s'il n'est pas nouveau, prend une ampleur que nombre de ses acteurs n'auraient pas soupçonnée au départ. Naturellement, cela n'inspire pas que des Tumblr et les médias spécialisés tentent de jouer leur rôle. On a ainsi vu CBSi nommer Kim Rom, un ancien de chez Lycos, XplayN et SteelSeries, au poste de Vice Président en charge de l'eSport avant de lancer un site dédié au début du mois : OnGamers.

Une initiative uniquement américaine mais dont on imagine facilement les interactions possibles avec les autres sites du groupe, de GameSpot à CNet en passant par CBS de manière générale. En France, une intégration à Gamekult pourrait aussi trouver son intérêt, mais elle ne semble pas encore à l'ordre du jour. 

onGamers CBSi 

OnGamers, le nouveau site de CBSi dédié à l'eSport

Quoi qu'il en soit, les médias traditionnels ne comptent pas rester de côté et tentent de rattraper le wagon, en associant leurs sites web avec des sites spécialisés. C'est ainsi que l'on peut voir depuis peu des liens se créer chez nous entre plusieurs acteurs : Eclypsia et Le Point d'un côté, Millenium et le Nouvel Observateur de l'autre. Mais quel est leur but exactement ?

Changer les mentalités face au jeu vidéo et à l'eSport, mais pas que

Si l'on s'en tient à ce que nous a confié Cédric Page, le président et fondateur de Gameo Consulting, à qui appartient le site Millenium, l'objectif est surtout de sensibiliser un public plus large à ce qu'est le sport électronique, le jeu vidéo et « la culture gaming » : « C'est intéressant pour nous d'avoir avec nous un média plus généraliste qui puisse faire l'écho de nos actions dans le domaine du gaming. [...] Pour l'instant on travaille sur un certain nombre de grands rendez-vous crées où diffusés par notre structure, qui pourront être relayés par Le Nouvel Observateur. C'était déjà le cas pour le Millenium Show où ils étaient notre partenaire média et on compte continuer sur cette lancée »

L'objectif serait également de permettre une diffusion d'un message positif autour du jeu vidéo, ce qui n'est pas toujours le cas : « Tout ce qui peut permettre de faire connaitre cette culture au plus grand nombre ne peut être que positif, surtout si cela peut permettre d'éviter la désinformation quand une fusillade éclate aux États-Unis » nous explique le dirigeant de Gameo Consulting. Un avis largement partagé par Romain Beïs, rédacteur en chef pour Eclypsia : « Je pense que ces échanges vont permettre aux médias généralistes d’appréhender le jeu vidéo et l’eSport avec un nouveau regard, plus proche de la réalité. Il permettra au grand public de découvrir un univers riche et plaisant, très éloigné des tableaux caricaturaux dépeints trop souvent ». 

Car force est de constater que parfois, la pratique des jeux vidéo est encore dépeinte par certains médias comme une addiction ou une drogue, quand elle n'est pas citée comme la cause plus ou moins directe de fusillades et autres drames.

Millenium Nouvel Obs

La Dailymotion Cup , organisée par Millenium sur Starcraft II est diffusée sur le site du Nouvel Observateur

Mais derrière cette bonne volonté, qu'est-ce qui se cache exactement ? Pour l'heure, le partenariat entre Gameo Consulting et Le Nouvel Observateur ne concerne que la diffusion des compétitions Starcraft II organisées par Millenium, la Dailymotion Cup, qui se tient jusqu'au 5 décembre prochain. Il en sera de même pour la prochaine Numericable Cup. Au départ, la page dédiée au partenariat affichait également l'ensemble des programmes d'une des Web TV de Millenium en lecture automatique, mais ce n'est désormais plus le cas puisqu'à la place, on retrouve un décompte avant le prochain rendez-vous.

Le site se défend donc de vouloir maximiser son audience à travers ce partenariat. Selon Cédric Page il est d'ailleurs encore un peu tôt pour connaître les effets à long terme, l'initiative n'en étant qu'à ses balbutiements. « On ne s'attend pas à accroitre notre audience ainsi, au mieux quelques personnes viendront voir de quoi il s'agit par simple curiosité et repartiront. Le but n'est pas de récupérer de nouveaux spectateurs, mais de dire à un public qui n'a jamais rien vu de tout ça "voilà, ça existe et c'est plutôt sérieux". Et puis si cela peut permettre de montrer à d'éventuels sponsors l'ampleur que prend le sport électronique et le gaming en général, ça ne peut être que bon pour toute la filière ». 

Il faut aussi avouer qu'outre l'actualité d'annonce, la page en question n'est pas spécialement mise en avant sur le site du Nouvel Obs, même dans la section dédiée aux jeux vidéo. Et pour ce qui est d'un partenariat concernant l'éditorial ? Cela pourrait être une idée, aucune porte n'est fermée, mais elle n'est pour le moment pas au programme nous explique-t-on : « On l'a déjà un peu fait avec Libération il y a quelques années, après, aujourd'hui c'est une question d'énergies ».

Eclypsia et LePoint.fr misent sur l'éditorial : une bonne idée mais gare aux écueils

C'est en effet cette dernière approche qui a plutôt été choisie par Eclypsia et Le Point.fr. Plutôt qu'un simple échange de visibilité plus ou moins ponctuelle, c'est un rédacteur qui est mis à disposition pour des chroniques récurrentes, Mathieu Beyney aka Matt. Il a ainsi déjà rédigé plusieurs papiers sont un sur le « Phenomène » League of Legends, trois joueurs français passés Pro, ou même sur le fameux Mercato auquel on assiste actuellement.

Eclypsia

Il faudra néanmoins faire attention à éviter la problématique de l'auto-promo, un cap qui peut rapidement être franchi dans ce genre de cas, mais qui semble pour le moment plutôt géré, bien qu'on note systématiquement un petit lien vers le site et des exemples « maison ». Pour l'éviter, il serait sans doute intéressant de voir le rédacteur s'attarder sur des sujets plus larges qui touchent au domaine des jeux vidéo, ce qui pourrait être au programme à l'avenir : « Nous avons déjà pensé à des sujets qui pourraient s’inscrire dans cet échange avec LePoint.fr, comme la violence ou la question du machisme dans les jeux vidéo. »

Et si tout se passe bien, les deux partenaires pourraient y trouver leur compte. « Afin de rester sur sa ligne éditoriale et son désir de qualité d’analyse, LePoint.fr a dû procéder comme il le fait certainement pour d’autres univers, c’est-à-dire en laissant l’occasion à des spécialistes de faire leur travail. Comme le jeu vidéo reste émergeant et ne s’aventure que très rarement en dehors de ses prérogatives, il n’existe que très peu de journalistes spécialisés dans des rédactions généralistes reconnues comme celles du Point.fr. Je pense que cette démarche a aussi pour but d’éviter les poncifs et écueils usuels, et de se concentrer sur des sujets qui vont bien au-delà du ton racoleur auquel nous avons bien souvent dû faire face. », nous explique Romain Beïs.

Il nous confirme l'importance de cette mise en avant pour le site, à différents niveaux : « De notre côté, nous sommes particulièrement satisfaits d’avoir une tribune dans un site d’information comme LePoint.fr. C’est quelque part une reconnaissance de notre passion, de notre univers et de notre travail. Cela nous permet de toucher un autre public, qui par habitude ou a priori ne se serait jamais laissé aller à s’intéresser à ce qui nous fait vibrer, nous, au quotidien [...] et nous oblige donc à nous remettre en question, d’utiliser un langage plus soutenu et d’adopter un ton plus explicatif afin d’être compris par une majorité. Ce genre de collaboration permettra à certaines rédactions à se professionnaliser encore davantage. Il faut saisir cette main tendue, d’un côté comme de l’autre, car tout le monde y sera gagnant au final, surtout les lecteurs. »

Mais nul doute que l'association de la marque Eclypsia à celle du Point, est, comme pour le cas de Millenium avec le Nouvel Observateur, un avantage de taille lorsqu'il est question d'approcher des sponsors, et autres partenaires à qui il faut montrer patte blanche avant d'avoir une chance de les convaincre.

La télévision aussi se met (légèrement) à l'heure du jeu vidéo

En plus de la presse papier, la télévision s'intéresse de plus en plus à ce phénomène. Ainsi Canal + a suivi deux joueurs français reconnus de League of Legends pour un reportage tourné pendant la Paris Games Week et diffusé lors de La Nouvelle Édition courant octobre, et au lieu du discours anxiogène habituellement servi, le parcours des deux joueurs était comparé à celui de véritables sportifs. Il faut dire que la chaîne dispose depuis longtemps de son émission dédiée animée par Fred Moulin : le Journal Des Jeux vidéo (JDJV).

Pomf et Thud

Pomf et Thud dans une émission dédiée à StarCraft II ? Sans doute quand le jeu rapportera autant que le Foot.

Même les célèbres Pomf et Thud, ont aussi eu le droit à leur minute de gloire lors du 12-13 sur France 3 (à 19 min 45) où leur profession de commentateur de jeux vidéo et d'organisateur d'événements fut expliquée à la ménagère de moins de 50 ans. Le Meltdown, un bar parisien dédié à la culture du jeu vidéo a d'ailleurs lui aussi pu profiter de cette soudaine exposition, fissurant ainsi le mythe du joueur enfermé dans sa chambre, coupé du reste du monde.

Mais pour le moment, aucun projet ne semble en cours pour ce qui est de récupérer des programmes ou même des animateurs issus du petit monde des Web TV sur les grandes chaînes ou celles de la TNT du câble ou du satellite. Une barrière qui semble encore infranchissable, mais pour combien de temps à l'heure où Canal+ s'associe à YouTube pour certains de ses programmes ? 


chargement
Chargement des commentaires...