NVIDIA G-Sync : un module dans les écrans pour les satisfaire tous

Un message pour AMD ? 27

Lors d'une conférence qui se tient actuellement à Montréal, NVIDIA a annoncé sa technologie G-Sync. Derrière ce nom se cache un module que certaines marques pourront intégrer à leurs écrans afin d'éviter des soucis de tearing, de lag ou de stuttering. Une manière d'envoyer un message à AMD ?

Ces dernières années, les différents constructeurs du marché des GPU ont cherché à lutter contre différents soucis au niveau du rendu des images. Ceux-ci prennent des noms barbares comme le lag, le stuttering ou le tearing. Dans la pratique, l'image apparaît découpée ou avec des sauts. Ces derniers temps, NVIDIA fait la guerre à AMD sur le sujet en l'accusant de ne pas se préoccuper de cette problématique afin de pouvoir afficher de bonnes moyennes dans les jeux.

NVIDIA G-Sync NVIDIA G-Sync

Pour que l'écran et le GPU travaillent ensemble, NVIDIA propose G-Sync

L'outil FCAT a ainsi été développé et mis à la disposition de certains journalistes (voir cet article de Hardware.fr) afin de leur permettre de mettre cette problématique en avant. Car le souci est complexe entre l'activation ou non de la synchronisation verticale, la communication entre le GPU et l'écran qui dispose de sa fréquence propre, la variation des performances, etc. Au final, c'est via une solution matérielle que cela sera corrigé par le caméléon : G-Sync.

Cette technologie prend la forme d'un module que les constructeurs d'écrans pourront intégrer à leurs produits à la place de l'actuel scaler. Il aura en charge la bonne synchronisation des données issues du GPU par rapport à leur affichage, plutôt que d'obéir à une fréquence fixe. En clair : l'écran attendra désormais qu'une nouvelle image ait été calculée par le GPU pour se mettre à jour, évitant ainsi de nombreux soucis et améliorant l'expérience du joueur.

Une bonne idée, mais qu'en sera-t-il dans la pratique ?

Seuls les modèles de la génération Kepler seront compatibles, bien entendu. Certaines marques sont déjà de la partie pour le programme de partenariat : Asus, BenQ, Philips et ViewSonic. Cela devrait donc largement réduire le choix pour les joueurs qui doivent encore avoir en tête la difficulté pour trouver de bons écrans accessibles gérant le 120 Hz pour 3D Vision par exemple. Rien ne devrait néanmoins voir le jour avant 2014.

NVIDIA G-Sync

Mais une version modifiée du VG248QE sera proposée dans un premier temps, et NVIDIA indique qu'il sera possible d'acheter le module séparément pour l'intégrer à ce produit, un point sur lequel nous attendons des retours de la part d'Asus.

Espérons que cela ne sera pas trop restrictif dans la pratique, et surtout que le surcoût ne sera pas énorme, un point sur lequel NVIDIA n'a pas pu nous donner de détails pour le moment. On nous a néanmoins indiqué que le résultat était impressionnant dans la pratique. Des démonstrations sont en cours, il faudra donc attendre le retour de nos confrères ou nos propres tests pour savoir s'il faut être convaincu ou non.


chargement
Chargement des commentaires...