Du mouvement dans le monde des Web TV dédiées aux jeux vidéo

Chacun son mercato 43

Depuis quelques années, le monde des jeux vidéo a connu une mutation impressionnante, notamment avec l'émergence des YouTubeurs et de la pratique du screencast, qui a pris de plus en plus d'ampleur jusqu'à donner naissance à de vraies Web TV. Et alors que ce petit monde continue d'évoluer et de se professionnaliser, on constate depuis quelques jours des changements importants dans les équipes et les modèles économiques.

Il y a quelques années, le milieu des jeux vidéo a commencé à se structurer autour de la pratique de l'eSport. Des guildes et des équipes plus ou moins reconnues ont commencé à se constituer, afin de participer à des tournois mondiaux, aidées par des marques et des revendeurs qui faisaient office de sponsors. En France, des noms tels qu'aAa et Millenium ont ainsi émergés et continuent à exister, sous différentes formes.

Des compétitions d'eSport aux sociétés d'évènements et de production de Web TV

Ce dernier regroupement a en effet connu la progression la plus spectaculaire, suite à la constitution de Gameo Consulting malgré un site qui fonctionne en partie grâce à la participation de bénévoles, notamment pour ce qui est des actualités, en complément des rédacteurs et des joueurs salariés, qui se retrouvent pour la plupart au sein de la fameuse Gaming House de Marseille (voir ce reportage).

Millenium Show

Et si la participation aux évènements « off-line » constitue toujours une partie de l'activité de ces structures, on a aussi vu deux types de tendances se développer ces derniers temps : la mise en place de Web TV constituées majoritairement de commentaires de parties et de tournois ou de screencast maison et de l'organisation d'évènements de bout en bout comme le Millenium Show, qui s'est déroulé fin septembre au Casino de Paris.

Des mouvements de fond que l'on droit principalement à l'arrivée d'une concurrence nouvelle ces derniers temps, car le succès aiguise les appétits et des petits nouveaux ont bousculés le milieu. Les plus emblématiques sont certainement Pomf et Thud qui font partie du regroupement O'Gaming TV qui a lancé de nombreux évènements comme les fameuses Iron Squid (SC2) ou Tales of the lane (LoL) dont on vous parlait dans notre dossier sur le crowdfunding dans le milieu des jeux vidéo

Tales of the Lane

Là aussi, l'évolution a été assez fulgurante et Alt Tab Productions, qui gère désormais de nombreuses émissions en ligne depuis la P&T Cavern de Paris, a lancé d'autres duos comme Chips et Noï par exemple. Les deux structures se retrouvent d'ailleurs parfois et les WCS du week-end dernier ont été l'occasion pour Blizzard d'inciter tout ce petit monde à faire cause commune, avec aAa pour commenter et retransmettre l'évènement.

Eclypsia, le petit nouveau qui fait grincer des dents

Plus récemment, une troisième structure s'est fait remarquer alors qu'elle n'était pas vraiment attendue : Eclypsia. Derrière, on retrouve la société Eclypsia LLP qui est désormais gérée depuis l'Angleterre par Julien Thierry, aka Ruurk, aidé par des têtes plutôt connues en France, telle qu'Arnaud Dassier par exemple.

Au début de l'année, ils ont lancé leur propre plateforme de diffusion de streams, avec Dailymotion. Le but est de permettre à chacun de monétiser son contenu via une plateforme d'affiliation complète, le tout étant rémunéré au CPM (coût pour mille vues).

Eclypsia

Millenium perd quelques membres et fait polémique avec une vidéo

Et autant dire que la bataille fait rage, malgré des annonces souvent faites dans la (quasi) douceur. Millenium semble ainsi être celui qui prend le plus de coups ces derniers temps. Car un peu avant qu'O'Gaming perde trois de ses membres (Kaoru, BigB et Cardell) pas moins de quatre de chez Millenium ont quitté le navire, dont un de ses graphistes : les BOLT (Boblegob, Ogar, Lege et Tweekz). Le tout a été officialisé par ici au sein d'une interview de deux de ses responsables. 

Pour ne rien arranger, le site soutenu entre autres par Corsair vient de publier une vidéo sponsorisée qui a largement fait polémique en raison de l'image de la femme qu'elle peut renvoyer, un sujet sensible s'il en est ces derniers temps, à raison : 

Autant dire que les réactions ont été assez vives sur les réseaux sociaux et dans les commentaires, mais la campagne a été maintenue en ligne. Officiellement, l'équipe ou les participantes qui se sont exprimées par ici, n'y ont rien trouvé de mal et considèrent que ceux qui sont choqués par le contenu des vidéos sont tout simplement un peu trop « coincés » (pour faire soft). 

De son côté, Corsair nous a confirmé que son contrat avec Millenium impliquait la production de vidéos dont le contenu était libre, mais qu'ils avaient la possibilité d'accepter ou non et de demander des modifications si nécessaire, sans que rien ne soit imposé. Le but était sans doute ici de faire du buzz, quitte à choquer les plus sensibles, mais la marque ne semblait pas y voir quoi que ce soit à redire.

ZeratoR monte sa Web TV, puis la ferme avec d'autres projets en tête

L'un des autres gros « coups » de ces derniers temps qui a aussi impacté le groupe a été le départ de ZeratoR, dont nous vous avions aussi parlé dans le cadre de notre dossier sur le crowdfunding. Le casteur qui était aussi présentateur de l'émission Les coulisses de Millenium a en effet annoncé prendre son envol pour suivre ses propres projets en avril dernier avant de solliciter ses fans pour monter sa propre Web TV, via un financement passant par MyMajorCompany (MMC). 3000 € étaient alors demandés et plus de 31 000 € étaient finalement récupérés, ce qui n'a pas été sans soulever quelques questions.

Une société était alors créée en août, au capital de 30 000 € : ZRT Production. Les émissions étaient alors diffusées via les services d'Eclypsia, et ce, dès la fin juin. Mais finalement, cela n'aura pas duré longtemps. En effet, après une annonce hier en début de journée, ZeratoR a indiqué que sa société allait prochainement être liquidée et qu'il cessait d'émettre pour se lancer dans un nouveau projet lancé avec les BOLT et certainement d'autres, dont le nom n'a pas encore été dévoilé.

Outre les explications sur les raisons de la fin de sa Web TV, il en a profité pour donner des détails sur l'utilisation des revenus issus du projet MMC. On apprend ainsi que les 30 000 € récoltés, un peu moins de la moitié a été utilisé pour du matériel, mais que cela n'était de toute façon pas suffisant pour permettre la survie de l'équipe à long terme avec trois salaires et les frais nécessaires au bon fonctionnement de la structure.

Adblock à nouveau au centre du débat concernant le modèle économique

Les revenus en l'état actuel des choses ne compléteraient ainsi pas suffisamment la mise de départ, notamment en raison de certaines problématiques, comme celle d'Adblock par exemple. L'outil semble d'ailleurs au cœur d'un changement assez important dans le financement de ces sites. Eclypsia, qui revendique 3 millions de visites sur 30 jours, vient en effet d'annoncer la mise en place d'un blocage des utilisateurs de l'extension sur sa TV1 qui est affichée automatiquement sur ses pages en lecture automatique (sans le son). Le tout sera aussi répercuté dans une application mobile à venir. 

Il faut dire que ces contenus se financent à coups de publicité affichée avant la lecture, en pre-roll, dont le tarif peut parfois être assez important en fonction de la campagne et de la notoriété d'un site. Si les grands médias se battent sur le terrain de la vidéo, cela est aussi une source de financement important pour des sites plus spécialisés, qui peuvent voir d'un mauvais œil le taux de 40 % évoqué par Eclypsia.

Julien Thierry indique que son équipe fait ici office de précurseur puisqu'il voit déjà ses concurrents et même ses fournisseurs faire de même dans les temps à venir. Nous avons demandé à Dailymotion si cette possibilité technique était de leur fait et s'ils comptaient effectivement se lancer dans une bataille contre Adblock. Nous n'avons pour le moment pas eu de réponse de leur part.

O'Gaming TV Adblock

La campagne affichée aux utilisateurs d'Adblock sur O'Gaming TV

Contactés eux aussi, ni Millenium, ni O'Gaming n'ont pour le moment confirmé ou non leur intention sur ce sujet. D'après nos constatations, ce dernier affiche pour le moment uniquement des messages à destination des utilisateurs d'Adblock afin de leur proposer d'acheter des t-shirts.

Quoi qu'il en soit, il se pourrait que cette fin d'année soit relativement animée et instructive quant à l'avenir de ces structures et la Paris Games Week qui ouvre ses portes demain devrait sans doute être l'occasion de mettre les choses au clair. En attendant, cela fait au moins la joie du créateur de ce Tumblr, qui se régale de ces péripéties.


chargement
Chargement des commentaires...