Xavier Niel financera 90 % d'un énorme incubateur de start-ups à Paris

Un millier de jeunes entreprises sous le même toit 211
Vincent Hermann

La ville de Paris présentera aujourd’hui un ambitieux projet d’incubateur de start-ups. Objectif : créer une véritable pouponnière pour un millier d’entreprises dont les ressources seront en partie mutualisées, permettant des accès communs à des équipements onéreux. Derrière ce projet se tient Xavier Niel qui financera l’opération à hauteur de 90 %.

halle freyssinet

Halle Freyssinet, crédits : patrick janicek, licence Creative Commons

100 000 mètres carrés pour un millier d'entreprises 

C’est aujourd’hui qu’aura lieu la présentation d’un projet d’incubateur qui pourrait devenir le plus important au monde. Un incubateur est une structure d’aide et d’accompagnements des entreprises qui l’intègrent, pouvant fournir des services tels que l’hébergement, l’accès à du matériel couteux, des solutions de financements ainsi que des conseils.

Ces pépinières jouent un rôle important dans le développement des produits et talents de demain, notamment parce que la proximité de ces entreprises permet d’envisager des synergies et des recoupements. Derrière le projet parisien, on trouve Xavier Niel, déjà très impliqué dans les financements d’entreprises, mais qui souhaite aller plus loin avec un incubateur capable de rassembler un millier de jeunes pousses sous un même toit selon l'AFP.

Le toit en question est le bâtiment de la Halle Freyssinet, située dans le XIIIe arrondissement de Paris. Ce bâtiment pourrait, en 2016 ou 2017, fournir 100 000 mètres carrés d’espace de « coworking », au prix toutefois de nombreux travaux. Car le bâtiment, racheté par Paris à la SNCF, est aujourd’hui un lieu réservé essentiellement à l’évènementiel. Cette très grande surface sera réorganisée sur plusieurs niveaux pour offrir ce qui pourrait être la plus grande concentration de jeunes entreprises au monde, si l’on en croit Jean-Louis Missika, adjoint au maire chargé de l'innovation.

Xavier Niel fournira 90 % du financement  

Pour l’instant, le projet n’a pas été chiffré en détail et il faudra sans doute attendre le détail exposé dans la journée pour en savoir davantage. On sait cependant que le patron d’Iliad injectera sa fortune dans l’opération puisqu’il la financera à hauteur de 90 %. Le reste sera pris en charge par la Caisse des Dépôts (investissement d’intérêt général). La Halle elle-même est revendue au duo pour 70 millions d’euros.

Pour l’instant, on ne connait pas les entreprises qui participeront à un tel projet. Cependant, la Halle Freyssinière n’aura certainement aucun mal à se remplir tant les possibilités sont nombreuses. En outre, si le bâtiment appartiendra bien à Xavier Niel et la Caisse des Dépôts, la mairie de Paris reste propriétaire du terrain qui l’entoure. De fait, le projet ne concerne pas seulement la pépinière, mais tout l’aménagement d’un quartier qui pourrait ainsi devenir « numérique », avec la création d’un restaurant, d’un centre sportif, d’une zone commerciale, d’un jardin ainsi que de logements sociaux.

Le projet, baptisé « 1 000 Startups@LaHalle Freyssinet », a germé dans la tête de Xavier Niel il y a un moment déjà. « Quand la halle Freyssinet a été classée et que personne ne savait vraiment quoi en faire, je me suis dit qu'il fallait y créer le plus grand incubateur du monde, capable d'accueillir 1.000 start-up innovantes » a-t-il ainsi indiqué au JDD, avant d’ajouter qu’il ne le faisait « ni pour la gloire, ni pour l’argent ».

On rappellera d'ailleurs que cette annonce intervient à peine six mois après la présentation de l'école 42, financée elle aussi par Xavier Niel, et qui doit permettre la formation gratuite d'environ 1 000 professionnels.


chargement
Chargement des commentaires...