Contre la surveillance des emails, Laurent Chemla relance le projet Caliop

Vous avez un message 43

Alors que l'actualité récente a mis les projecteurs sur les différents programmes de surveillance étatiques, que ce soit aux États-Unis ou en France, Laurent Chemla vient de relancer le projet « Caliop ». L'informaticien en appelle aujourd'hui aux contributions afin d'instaurer une plateforme de courrier électronique garantissant la confidentialité des communications. Une initiative qui n'est pas sans rappeler celle du Guardian Project par exemple.

caliop  

« Le projet Caliop a été mis en sommeil quand Gmail est apparu, mais de récentes révélations ont montré que la vision de Caliop plaçant la confidentialité au cœur des services de courrier électronique est plus que nécessaire pour que les utilisateurs puissent échapper à la surveillance de masse et retrouver confiance dans les communications numériques ». Voilà le message brandi aujourd'hui par Laurent Chemla, fondateur de Gandi et auteur de Confessions d'un voleur : Internet, la liberté confisquée. Et pour cause : depuis plusieurs semaines, des informations concernant différents programmes d'espionnage des communications électroniques n'ont cessé de pleuvoir, semant à chaque fois le trouble et l'inquiétude chez les internautes.

 

Du coup, l'intéressé remet sur le tapis « Caliop », un projet suspendu il y a de ça neuf ans. Son objectif ? « Repenser l’infrastructure d’un environnement sûr pour les communications électroniques ». Plus concrètement, Caliop se présente comme un service de courrier électronique sécurisé, basé sur du logiciel libre. « En intégrant le principe de la confidentialité des communications au niveau même de l’infrastructure, et par l’utilisation et la promotion de la cryptographie, Caliop souhaite construire un service dont le modèle économique ne reposera plus sur l’accès aux contenus des communications de l’utilisateur ».

 

La route s'avère cependant encore longue... Si Laurent Chemla a bien évidemment des idées derrière la tête, il en appelle aujourd'hui aux contributions afin de déterminer les spécifications du projet. En clair, chacun est appelé à partager son avis et son expertise afin de faire avancer le projet. Une liste de discussions a d'ores et déjà été ouverte à cet effet (voir ici). De plus amples informations sur le projet seront ensuite diffusées sur le site dédié Caliop.net, lorsque celui-ci aura suffisamment avancé.

 

À noter que PC INpact a pu interviewer Laurent Chemla au sujet du projet Caliop. De plus amples informations seront donc publiées prochainement à cette occasion.


chargement
Chargement des commentaires...