Mauvais résultats de la Surface RT : plainte des actionnaires contre Microsoft

La surface de la colère 128
Vincent Hermann

La Surface RT n’a pas été un succès commercial et il se pourrait que Microsoft ait menti au sujet des chiffres de ventes. C’est ce que suggère un recours collectif déposé contre le géant du logiciel, accusé d’avoir voulu masquer la vérité avec des « déclarations fausses et trompeuses ».

Microsoft Surface RT

Le cabinet Robbins Geller Rudman & Dowd a déposé hier devant un tribunal du Massachusetts un recours collectif (class action) contre Microsoft. Le motif invoqué est simple : la firme a menti au sujet des chiffres de vente de sa Surface RT, entraînant une manipulation des résultats financiers et de la valeur du stock.

Selon la plainte, Microsoft aurait enfreint la loi Securities Exchange Act de 1934. Durant la période s’étendant du 18 avril au 18 juillet 2013, Microsoft aurait publié des « déclarations fausses et trompeuses sur ses performances financières et sa tablette, la Surface RT ». Il est plus précisément reproché à la firme d’avoir caché les points suivants :

  1. Que la Surface RT faisait l’objet d’une demande assez faible et de mauvaises ventes
  2. Que les stocks de Surface RT, plus importants que prévus, ont enregistré une baisse de valeur durant le premier trimestre
  3. Qu’en conséquence, les déclarations de Microsoft sur les résultats du dernier trimestre étaient fausses
  4. Que la firme n’a pas averti de la tendance des ventes et de sa répercussion sur les résultats financiers

Mais pourquoi une plainte collective sur des résultats financiers ? Tout simplement parce qu’elle est alimentée par plusieurs investisseurs. Pour compenser les ventes faibles de sa tablette, Microsoft avait provisionné 900 millions de dollars, pour financer la baisse de prix de son produit, alors même que ce dernier n’avait généré que 853 millions de dollars de chiffres d’affaires. Selon la plainte, cela aurait entraîné une chute de la valeur du titre de plus de 11,4 %, provoquant alors l’ire des investisseurs.

Pour l'instant, aucun montant n'a été donné pour les dommages réclamés. La plainte n'a été déposée qu'hier et restera ouverte pendant 60 jours pour permettre à d'autres plaignants de rejoindre la procédure.


chargement
Chargement des commentaires...