« Adopte Un Mec » fait fermer un site parodiant son site Internet

Le site de rencontre n'est pas très joueur 175

Mise à jour : C’est hier après-midi que le site « Adopte Un Joueur » a finalement fermé ses portes. « Nous aurions pu nous battre mais nous n’avons pas les mêmes moyens financiers que AdopteUnMec, voilà pourquoi nous avons pris la décision de fermer ce site » indiquent les administrateurs de ce site qui se présentait comme une parodie du site de rencontres « Adopte Un Mec ». Ce dernier leur avait adressé une mise en demeure ce mardi (voir ci-dessous).

Les administrateurs d’« AdopteUnJoueur.fr », qui se présente comme une parodie d'« Adopte Un Mec », ont annoncé hier qu’ils allaient devoir fermer les portes de leur tout récent site. À l’origine de cette décision : une mise en demeure du médiatique site de rencontres.

adopte un joueur

 

« Adopte Un Joueur ». Rien qu’avec un tel nom, difficile de ne pas voir de référence au célèbre site de rencontres « Adopte Un Mec ». De surcroît, une fois que l’on se trouve sur la page d’accueil de ce site - ouvert ce week-end par l’équipe de Foot Pouf, force est de constater que la ressemblance est extrêmement poussée s’agissant du design et de l’organisation du site.

 

Pour autant, AdopteUnJoueur.fr ne propose pas de services similaires à ceux d’AdopteUnMec. L’on ne peut effectivement accéder qu’à quelques pages, qui ont un but manifestement humoristique. D’ailleurs, les administrateurs du site précisent bien en bas de page qu’il s’agit d’un « site parodique d’Adopte Un Mec ».

 

Sauf que ce petit manège n’a pas plu à l’équipe d’Adopte Un Mec. Hier, le célèbre site de rencontres a donc adressé une mise en demeure aux administrateurs d’Adopte Un Joueur. « Ils estiment que non, le site ne relève pas de la parodie au sens de l’article L 125-5 du Code de propriété intellectuelle [en réalité le L 122-5, ndlr] mais de la contrefaçon » a ainsi annoncé Foot Pouf sur sa page Facebook. La peine encourue pour un tel délit se veut d’ailleurs dissuasive : jusqu’à trois ans de prison et 300 000 euros d’amende, voire cinq ans de prison et 500 000 euros d’amende lorsque celui-ci est commis en bande organisée.

 

Mais dans quelles conditions un site Internet pourrait-il se protéger derrière l’exception de parodie ? Comme le résume Jurisexpert, « il est nécessaire de veiller à ce qu’en aucun cas il n’y ait confusion avec les œuvres originales, et qu’il existe une réelle intention humoristique ne comportant aucune intention de nuire aux œuvres originales ».

 

adopteunjoueur

Fermeture prévue du site après la mise en demeure d’Adopte Un Mec

Contactée par PC INpact, l’équipe d’Adopte Un Mec s’explique. « Pour nous, ça n’a rien à voir avec le fait que ce soit parodique. On a déjà plein de choses qui sont reprises, telles que nos spots tv, etc. Mais là, comme ils reprennent exactement notre code, notre charte graphique, nos badges... l’on souhaite vraiment montrer que nous ne sommes pas du tout liés à ce type d’action ». Sont notamment en cause certains termes utilisés par Adopte Un Joueur, et qui sont jugés dégradants.

 

Le site de rencontre sait pourtant qu’il fait fréquemment l’objet de détournements en tout genre. « On a beaucoup de gens qui reprennent notre site, mais là, vraiment, le dupliquer à ce point et de façon dégradante pour nous, c’est rare ! » indique-t-on. « On ne veut vraiment pas que ce genre d’action dégrade notre image » insiste l’équipe d’Adopte Un Mec.

 

Face à cette très sérieuse mise en garde, les deux bloggeuses de Foot Pouf se sont résignées : « On va donc devoir fermer boutique. Le site n'aura pas survécu plus de 24 heures » regrettent-t-elles. Si l'équipe d'Adopte Un Mec a remporté une manche, elle pourrait cependant provoquer avec cette affaire un bel effet Streisand.

Dernière mise à jour le 16/08/2013 09:54:01

chargement
Chargement des commentaires...