Kinect n'est plus obligatoire sur Xbox One, Microsoft détaille sa manette

Ça s'en va et ça revient... 196
Kevin Hottot

Microsoft vient une nouvelle fois de faire volte-face s'agissant d'une de ses politiques concernant la Xbox One (voir notre dossier). En effet, la firme de Redmond à annoncé à nos confrères d'IGN que l'utilisation du capteur Kinect ne serait désormais plus obligatoire. De quoi ouvrir la porte à un pack sans Kinect à 399 euros ? Le constructeur est également revenu sur sa manette, en détaillant certaines améliorations.

Xbox One Kinect

Kinect n'est plus roi

Marc Whitten, le « Chief Platform Architect » de la Xbox One s'est prêté au jeu des questions-réponses avec les internautes du site IGN. Bien évidemment certaines questions ont rapidement tourné autour de Kinect, notamment concernant la possibilité de déconnecter le capteur tout en profitant de la console. La réponse de l'intéressé est sans appel : 

« Les jeux utilisent Kinect de différentes façons qui vont de l'ajout de la voix pour contrôler votre équipe à celui de mouvements simples qui rendent les jeux plus immersifs. Cela dit, tout comme pour la connexion internet, la console fonctionnera quand même si Kinect n'est pas branché. Cependant, vous ne pourrez utiliser aucune des fonctions qui nécessitent la présence du capteur ». 

Si l'idée de devoir régulièrement débrancher et rebrancher le capteur vous rebute, il reste possible de le désactiver complètement via les paramètres de la console. « Lorsqu'il est ainsi éteint, le capteur ne collecte plus aucune information », assure Marc Whitten. Il est possible de le rallumer à tout moment, et si vous lancez un jeu qui nécessite d'utiliser Kinect, un pop-up vous proposera de le remettre en route. Il n'est toutefois pas précisé si Kinect s'éteindra de lui-même à la fin de la partie, ou s'il faudra repasser dans les options. 

Microsoft vient donc à nouveau faire machine arrière concernant une de ses politiques à propos de la Xbox One. Après l'abandon du système de gestion des licences de jeu, celui de la connexion permanente, nous assistons désormais à celui de l'obligation d'utiliser Kinect. Un revirement qui pourrait également se traduire à terme par la mise en vente d'un pack ne proposant que la console sans son capteur. Celui-ci serait surement proposé à 399 euros afin de venir marcher sur les plates-bandes de la PlayStation 4. 

La manette reste au centre de l'attention

Dans le même temps, Microsoft publiait une vidéo plutôt longue détaillant l'ensemble des améliorations apportées à la manette de la Xbox One par rapport à celle de la Xbox 360, présentée par Zulfi Alam, le responsable des accessoires pour la Xbox. 

Lors de la présentation de la console, Microsoft annonçait avoir apporté 40 améliorations sur le nouveau contrôleur, par rapport à la version qui équipait la Xbox 360. Parmi elles, l'apparition de gâchettes vibrantes était sans doute la plus notable, mais le constructeur ne s'est pas arrêté à cela. Par exemple, l'emplacement pour les piles ne forme plus d'excroissance au dos de la manette, ce qui augmente quelque peu le confort lors de la prise en main. 

Xbox One manette

Par contre, la firme de Redmond a fait le choix de ne pas fournir de batterie rechargeable avec sa manette. Un choix justifié selon Zulfi Aman par l'usure des batteries rechargeables qui finissent par ne plus tenir assez longtemps pour jouer : « Nous avons alors décidé que nous voulions offrir ce choix au consommateur. S'ils veulent avoir une manette rechargeable, nous leur fournirons une batterie qu'ils pourront intégrer à leur manette ». Les autres pourront toujours utiliser des piles si cela leur convient mieux. 

Microsoft assure également avoir travaillé sur la réactivité de sa manette, notamment en mode sans-fil. D'ailleurs un protocole de communication propriétaire, qui n'est « ni du Wi-Fi, ni du Bluetooth » a été mis au point pour limiter au maximum la latence entre le pad et sa console.  Il serait ainsi question de seulement 9 millisecondes de délai entre l'appui sur une touche et la réception de l'ordre par la Xbox One. Le temps de réponse serait identique à celui observé lorsque la manette est branchée via USB à la console. 

Une manette testée contre la rage des joueurs

Fait plus surprenant, Microsoft assure tester ses manettes afin de jauger de leur résistance aux réactions les plus violentes des joueurs. « Je dois m'assurer que je peux jeter mon contrôleur et qu'il ne casse pas même s'il dispose de petits moteurs directement installés dans les gâchettes », affirme le responsable à nos confrères de Kotaku

La coque du pad serait conçue afin d'absorber un maximum de chocs, y compris lorsque les joueurs jettent leur outil sur le sol. La situation peut prêter à sourire, mais il suffit de se rendre dans une compétition de Call of Duty sur consoles pour voir que ce cas arrive régulièrement.

Enfin, sachez que la manette de la Xbox One ne sera pas compatible avec les PC lors du lancement de la console, un manquement qui devrait être corrigé dans le courant de l'année 2014 si l'on en croit Zulfi Aman. D'autres points ont été abordés dans la vidéo, que vous pouvez retrouver ci-dessous : 

  


chargement
Chargement des commentaires...