Un joueur de League of Legends obtient son visa « d'athlète » pour les USA

Pour les pros du démineur il faut encore faire preuve de patience 79
Kevin Hottot

Petit à petit, le milieu du sport électronique se professionnalise. En effet, les autorités américaines ont reconnu League of Legends comme un sport à part entière le mois dernier. Pour illustrer cela, le premier visa américain d'athlète réservé à un professionnel du sport électronique vient d'être délivré à Danny « Shiphtur » Le, 20 ans et membre d'une équipe sur le jeu de Riot Games.

LoL League of Legends Gragas

Habituellement, seuls les sportifs professionnels comme les footballeurs ou les joueurs de base-ball peuvent prétendre à un visa pour les États-Unis réservé aux athlètes. La semaine dernière, Danny « Shiphtur » Le, un joueur professionnel de League of Legends a brisé cette limite puisque ce même visa lui a été accordé pour son activité sur le jeu de Riot Games. 

Le joueur canadien de l'équipe Team Coast a en effet obtenu le premier visa américain d'athlète délivré à un professionnel du sport électronique. Celui-ci lui permettra de rejoindre ses équipiers aux États-Unis pour leurs séances d'entrainement avant les compétitions majeures, nous expliquent nos confrères du LA Times.

Un premier cas qui fera école

Il faut dire que League of Legends est un cas assez particulier dans le monde du sport électronique, avec une scène très structurée et inspirée des principes de la NBA. Toutes les équipes cherchent à participer aux League Championship Series (ou LCS), puisque la qualification pour une saison est synonyme d'un versement de 175 000 dollars de la part de Riot Games afin de subvenir aux salaires des joueurs et aux frais de déplacement. Une somme qui vient s'ajouter aux éventuels gains glanés pendant la saison. 

D'ailleurs, ces gains peuvent être substantiels. Par exemple, lors du « LCS Summer Split NA » - dont les phases finales se joueront lors de la PAX Prime 2013, les joueurs entreront en compétition pour 100 000 dollars, dont 50 000 sont réservés aux vainqueurs. Mieux encore, lors de la finale mondiale de la saison 2, l'équipe des Taipei Assassins avait empoché un million de dollars au nez et à la barbe de ses concurrents.

Une somme qui devrait fort logiquement être proposée à nouveau lors des finales mondiales de la saison 3, à moins que Riot Games pèche par orgueil et souhaite faire mieux que son concurrent Valve. En effet, hier soir lors de la finale du tournoi The International 3 sur DOTA 2, les vainqueurs ont emporté 1 385 853 dollars. De quoi peut-être faire naître quelques vocations.


chargement
Chargement des commentaires...