La Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas pourraient supprimer le roaming

Entre eux, évidemment 34
Nil Sanyas

Selon Luc Willems, membre du parlement du Benelux, son pays (la Belgique) ainsi que le Luxembourg et les Pays-Bas souhaitent mettre fin au roaming entre les trois pays. Un pas en avant vers une tendance qui a déjà débuté chez certains opérateurs, et qui pourrait s'étendre à toute l'Europe.

Roaming dossier

Le Benelux veut devancer l'Europe

Depuis plusieurs mois, la commissaire européenne Neelie Kroes n'a cessé de répéter qu'elle souhaitait la mort des coûts d'itinérance dans le mobile dans toute l'Union Européenne d'ici l'année prochaine. La démarche s'annonce néanmoins complexe et cela pourrait prendre plus de temps que prévu. Pour le Benelux, la fin du roaming entre les trois pays devrait par contre être concrète d'ici peu.

Luc Willems, homme politique belge et secrétaire général adjoint de l'Union du Benelux, a ainsi affirmé selon la presse belge et luxembourgeoise que « les trois pays du Benelux ont exprimé l'intention d'abandonner les frais de roaming à l'intérieur de leur zone ». Une très bonne nouvelle pour les habitants de ces trois pays qui voyagent assez régulièrement entre eux. Les Luxembourgeois apprécieront d'autant plus qu'il est aisé pour eux de passer la frontière pour se rendre en Belgique. Ne manqueraient plus que la France et l'Allemagne pour combler leurs désirs.

Selon Willems, une rencontre entre les « ministres compétents des trois pays » se fera au mois de septembre. L'homme politique flamand a toutefois précisé que cette rencontre « dépend beaucoup de l'Europe. La commissaire compétente, Neelie Kroes, a laissé entendre qu'elle souhaitait encore revoir les règles du roaming en Europe avant la fin de la législature. »

Rappelons que Neelie Kroes doit présenter le mois prochain un nouveau paquet télécom dans le but de créer un marché unique des télécoms, ce qui implique la mort du roaming dans tous les pays de l'Union, et donc une nouvelle concurrence entre les opérateurs du continent.

Des tarifs en baisse, mais encore onéreux pour la data

Pour le moment, les tarifs (hors taxes) maximums sont les suivants dès lors que vous passez la frontière : 24 centimes par minute pour appeler, 7 centimes par minute pour recevoir un appel, 8 centimes pour envoyer un SMS et 45 centimes par Mo. Et à partir du 1er juillet 2014, si le nouveau paquet télécom venait à ne pas être appliqué, les tarifs plafonds suivants seront appliqués : 19 centimes par minute pour appeler, 5 centimes par minute pour recevoir un appel, 6 centimes pour envoyer un SMS et 20 centimes par Mo consommé. Si pour les appels et les SMS, les prix ont particulièrement fondu ces dernières années, du côté des données internet, cela reste encore très onéreux, avec 1 euro les 5 Mo.

Pour en savoir plus sur les tarifs des opérateurs français hors de nos frontières, n'hésitez pas à consulter notre dossier. Notez qu'en matière de coût d'itinérance, des opérateurs comme Free Mobile et SFR ont levé certaines barrières en proposant certaines périodes sans surcoût pour le Portugal.


chargement
Chargement des commentaires...