The Kase reprendra 114 boutiques et 416 employés de The Phone House

Soit près de 40 % 15
Nil Sanyas

Bonne nouvelle pour The Phone House, alors que de nombreuses enseignes ont récemment fermé leurs portes avec la perte de la quasi-totalité de leurs magasins et de leurs employés, il n'en sera pas de même pour elle. The Kase, spécialisée dans les accessoires pour appareils mobiles, a ainsi annoncé hier qu'il comptait reprendre 114 boutiques et 416 collaborateurs de The Phone House, soit bien plus que ce qui était annoncé en mai dernier.

  The Kase

L'activité n'est plus rentable

Depuis l'an passé, The Phone House souffre. L'arrivée des offres mobiles 100 % web et le départ de Bouygues Telecom ont quasi enterré l'enseigné. Rajoutez la future perte d'Orange fin 2014, et la messe fut dite. L'enseigne a ainsi annoncé fin avril 2013 qu'elle comptait mettre la clé sous la porte l'année prochaine, faute d'activités suffisantes et de rentabilité. Dès lors, les dirigeants de The Phone House sont en quête de repreneurs, afin d'éviter le chômage de ses 1000 employés en France.

Parmi les potentiels repreneurs, se trouvait donc The Kase, une toute nouvelle entreprise créée par les fondateurs de Pixmania. Dès le mois de mai, Jean-Emile et Steve Rosenblum de The Kase ont ainsi annoncé qu'il comptait accélérer leur développement en reprenant 80 boutiques de The Phone House, ainsi qu'environ 300 de leurs collaborateurs. Une bonne nouvelle devenue excellente hier, puisque la société a déclaré reprendre finalement 114 boutiques et 416 employés.

« Le rachat des 114 boutiques Phone House va permettre d'accélérer et de renforcer la présence nationale de The Kase : une soixantaine de magasins ouvriront leurs portes d'ici décembre 2013, à raison d'une ouverture par jour à partir d'octobre prochain » a ainsi expliqué la jeune pousse dans son communiqué. Effectivement pour The Kase, le bond est gigantesque quand on sait qu'elle ne dispose actuellement que de six boutiques dans le monde, dont cinq en France (en région parisienne et à Rouen) et une à Singapour. C'est donc une multiplication par 24 de son nombre de magasins que la société va enregistrer.

D'autres reprises possibles

Pour The Phone House, cette information ne signifie pas que toutes les autres boutiques fermeront, et donc que tous les autres employés perdront leur emploi. En effet, d'autres repreneurs pourraient frapper à la porte. C'est par exemple le cas d'Innov8. Le mois dernier, la société a ainsi fait une offre officielle pour 17 magasins et une centaine d'employés. C'est certes bien moins que The Kase, mais cela porterait malgré tout le total du sauvetage à près de la moitié des magasins et des employés.

Stéphane Bohbot, le patron d'Innov8, expliquait les raisons de son offre : « Dans un marché Télécom en pleine mutation, Innov8 prépare le lancement d'un nouveau concept de points de vente dans la distribution de produits high-tech, tendance et innovants afin de créer une enseigne de référence, multicanal, pour répondre à une forte attente du consommateur de vivre pleinement l'expérience high-tech des produits et services connectés. L'expertise des collaborateurs associée à la qualité des emplacements des magasins de Phone House représente une opportunité unique pour accélérer le développement de notre réseau qui sera révélé fin 2013. »

Selon le communiqué de The Phone House du mois de juillet, la société « continue de se mobiliser afin de rechercher activement d'autres opportunités de sauvegarde de l'emploi ». D'autres boutiques et emplois pourraient donc être sauvés dans les mois à venir. Néanmoins, sauf surprise, l'enseigne ne pourra jamais préserver l'intégralité de ses emplois. En mai dernier, The Phone House avertissait ainsi déjà que « le nombre de magasins prévus à la fermeture et de salariés dont le licenciement ne pourrait être évité sera confirmé en fonction de l'aboutissement des négociations en cours avec les repreneurs potentiels ».


chargement
Chargement des commentaires...