Vivendi étudie bien une scission de SFR

Vivendi dégraisse le mammouth 26
Nil Sanyas

Après Maroc Telecom et Activision Blizzard, Vivendi va-t-elle se séparer de SFR ? C'est encore loin d'être fait, mais une étude interne sur une possible scission de l'opérateur au carré rouge a été mise en place par le propriétaire de Canal+ et d'Universal Music. L'information est cette fois officielle et confirme que Vivendi veut se recentrer vers les médias, ce que nous savons depuis plusieurs années déjà.

Dans quelques mois ou années, seuls Universal et Canal+ devraient encore appartenir à Vivendi.

Vivendi, un géant qui vend et rachète continuellement

Créée il y a plus d'un siècle et demi sous le nom de la Compagnie générale des eaux, le géant Vivendi est depuis longtemps connu pour vendre et acheter des sociétés majeures selon ses décisions stratégiques. Par exemple, dans les années 80 et 90, elle a commencé à s'intéresser à la télévision (Canal+) et aux télécoms via la création de Cegetel (1996). Mais c'est avec Jean-Marie Messier, le fameux JMM (ou J2M) que Vivendi est devenu en partie ce qu'il est aujourd'hui. En 1998, Vivendi se rapproche d'Havas, qui détenait Blizzard ainsi qu'une partie de Canal+. En 2000, Vivendi fusionne avec Seagram, qui détenait Universal Music. En 2001, la société profite de la privatisation de Maroc Telecom pour s'y infiltrer.

En 2003, après le départ de J2M (suite à un scandale financier) et l'arrivée de Jean-René Fourtou, Vivendi continue sa mue, en cédant sa filiale d'édition de livres Vivendi Universal Publishing ainsi que certaines filiales internationales de Canal+. Entre 2003 et 2007, le groupe se renforce dans SFR et l'internet français via divers rachats. En 2008, Vivendi Games (Blizzard) fusionne avec Activision, pour devenir donc Activision-Blizzard. En 2009, l'opérateur brésilien GVT est croqué par Vivendi.

Maroc Telecom, Activision Blizzard, et bientôt GVT et SFR ?

Depuis 2009, de nombreux mouvements ont encore eu lieu pour le groupe français. Par exemple, Universal Music a racheté EMI Music et Canal+ a pris le contrôle de Direct 8. Mais les véritables changements majeurs pour Vivendi sont en fait arrivés ce mois de juillet. En quelques jours d'intervalles, la multinationale basée à Paris a ainsi officialisé ses négociations exclusives avec Etisalat pour céder Maroc Telecom, et elle s'est débarrassée d'une participation de 49 % dans Activision Blizzard pour 8,2 milliards de dollars.

Sauf surprise et nouveau changement stratégique, Vivendi n'en a pas terminé avec les cessions. Le Brésilien GVT a toujours de fortes chances d'être vendu, même si sa maison-mère a suspendu en mars dernier sa vente. Quant à SFR, qui est la filiale qui génère le plus de chiffre d'affaires, sa cession ou son indépendance doit être réalisée avec soin du fait de son importance. Comme l'explique Dow Jones Newswires, Vivendi doit à la fois se débarrasser de SFR tout en évitant de faire sombrer sa notation de crédit et/ou son cours de bourse. Pour Philippe Capron, le directeur financier de Vivendi depuis six ans maintenant, se séparer de SFR devrait créer de la valeur.

Canal+ et Universal Music, seuls survivants

Si SFR et GVT devaient eux aussi quitter le giron de Vivendi, ce dernier ne détiendra plus que Canal+ et Universal Music comme sociétés majeures, c'est-à-dire des activités de contenus, avec de la musique, de la télévision et du cinéma. Les jeux vidéos ont été abandonnés, et le marché télécom devrait suivre. Outre Canal et Universal, il lui restera aussi ses sites internet comme zaOza, Digitick ou encore Wengo.

Après toutes ces cessions, il serait donc peu surprenant que Vivendi se relance en rachetant d'autres entreprises. Si dans le secteur musical, Universal Music est déjà (et largement) numéro un mondial, ce qui limite les acquisitions dans ce marché, du côté de la télévision et du cinéma, il faudra s'attendre à d'autres mouvements. Rentrer dans de nouveaux marchés est aussi une possibilité. Dès lors que Vivendi se spécialise dans les contenus, cela pourrait concerner ces secteurs d'activité.


chargement
Chargement des commentaires...