Le Français Criteo coté au NASDAQ à la rentrée ?

French web 5
Nil Sanyas

La jeune pousse parisienne Criteo, spécialisée dans le ciblage publicitaire sur internet, pourrait faire ses premiers pas en bourse selon The Telegraph, confirmant des informations publiées par Bloomberg il y a trois mois et par le Journal du Net en février. Une entrée qui se ferait en septembre prochain au NASDAQ, la bourse new-yorkaise bien connue pour accueillir les actions de toutes les grandes sociétés high-tech du globe.

Criteo logo

Aux États-Unis, que ce soit le New York Stock Exchange (NYSE) ou le NASDAQ, les bourses n'accueillent pas uniquement des entreprises locales. Si l'on se concentre uniquement sur les sociétés issues du web, le Chinois Baidu ou encore le Russe Yandex, les deux moteurs de recherche phare de leur pays respectif, y sont cotés depuis plusieurs années.

Des sociétés françaises sont aussi présentes au NYSE, notamment depuis 2007 du fait de sa fusion avec Euronext. Citons Orange, STMicroelectronics ou encore Total. Dans le passé, le français Business Objects, avant son rachat par l'Allemand SAP, a lui été le tout premier éditeur de logiciel national à rentrer dans le NASDAQ.

Les start-ups françaises peu habituées à la bourse

En matière de start-up internet par contre, du fait du faible nombre d'entreprises françaises véritablement importantes dans le monde, aucune n'est actuellement présente outre-Atlantique. Et la plupart d'entre elles ne sont d'ailleurs pas du tout cotées en bourse, même en France. Mais cette situation risque fort de changer dans un avenir proche.

Criteo s'apprêterait en effet à faire ses premiers pas dans la cour des grands dans moins de deux mois croit savoir The Telegraph. Le site du quotidien britannique The Daily Telegraph explique ainsi que des documents ont déjà été remis à la SEC, l'autorité qui réglemente les finances des entreprises présentes en bourse outre-Atlantique. Selon notre confrère, des informations seront rendues publiques dès la mi-août, pour une introduction en bourse en septembre donc. La banque JP Morgan a été recrutée pour conseiller Criteo en vue de cette future introduction en bourse.

Cette information n'est pas si surprenante. Depuis de nombreux mois déjà, les rumeurs se multiplient à ce sujet. Il faut dire que Criteo se développe à très grande vitesse et n'a jamais caché son appétit de conquérir l'Amérique, ce qu'il tente depuis plusieurs années déjà. S'il a déjà recruté en ce sens, il est certain que lever des millions de dollars en bourse ne pourra que lui permettre d'atteindre plus rapidement ses objectifs.

Concrétiser une forte croissance

D'après The Telegraph, le but serait de lever environ 500 millions de dollars, valorisant Criteo à au moins 1 milliard de dollars. Une somme qui n'est pas élevée dès lors que Criteo est passé d'un chiffre d'affaires de 9 millions de dollars en 2009 à 200 millions en 2011. Et celui de 2012 pourrait être de 400 millions, même si cette information n'a jamais été confirmée. D'une poignée d'employés il y a encore quelques années, Criteo compte désormais plus de 800 personnes, principalement en France, bien que les recrutements internationaux se multiplient, notamment aux USA et au Royaume-Uni. Ces dernières années, Criteo a réussi à lever auprès d'investisseurs près de 60 millions de dollars pour son développement. La société est déjà présente dans une trentaine de pays.

Outre Criteo, Viadeo, deuxième réseau social professionnel derrière LinkedIn, pourrait aussi entrer en bourse. Les rumeurs à ce sujet sont en tout cas insistantes depuis un moment. D'autres jeunes pousses françaises 100 % internet ont aussi le potentiel d'entrée en bourse, que ce soit en France, aux États-Unis ou même ailleurs. Vente Privée ou même Deezer sont de bons exemples. Mais aucune d'entre elles n'a montré un tel intérêt pour le moment. 


chargement
Chargement des commentaires...