Selon le créateur de Firefall, World of Warcraft a tué les MMO

À cause des pandas ou de la pseudo-difficulté ? 154
Kevin Hottot

Mark Kern, le PDG de Red 5 Studios qui est aussi ancien chef d'équipe et producteur chez Blizzard, a publié un billet sur le blog de MMORPG.com. Selon lui, World of Warcraft a causé énormément de tort à ce type de titre à trop vouloir tout faciliter afin d'attirer un maximum de joueurs.

Mists of Pandaria Moine 

« Les joueurs sont venus en masse, des millions. Mais à quel prix ? Parfois je regarde WoW et je me demande "mais qu'est-ce que j'ai fait ?" Je crois savoir. Je pense que nous avons tué un genre ». C'est par cette déclaration-choc que débute le réquisitoire de Mark Kern, un ancien producteur chez Blizzard ayant travaillé sur les franchises Diablo, Starcraft et World of Warcraft entre octobre 1997 et avril 2005.

Un problème pour les joueurs, mais aussi pour les développeurs

L'homme emploie des mots très durs quand il s'agit de décrire le principe du MMORPG de son ancien employeur. « Chaque MMO qui suit la formule de World of Warcraft est un exercice trivial  dominé par les mécaniques et les conventions, échangeant la joie d'un voyage pour une série de tâches sans intérêt. Et quand vous faites la course vers la fin, on attend une sorte de miracle pendant la fin du jeu, qui nous ferait continuer à jouer. Il n'arrive jamais », blâme-t-il.

Cette course à la simplicité dans les MMORPG ne pose pas seulement problème aux joueurs, qui perdent tout intérêt envers le système de progression, mais aussi pour les développeurs. En effet, ces derniers n'ont aucun intérêt à passer du temps sur un système de quêtes innovant, « étant donné que les joueurs ne les feront qu'une seule fois et en un clin d'oeil ». Les studios se concentrent alors sur des quêtes demandant de tuer 10 rats ou de livrer un colis vers un point quelconque, le tout « avec le moins de travail possible, et sans creuser l'histoire. Cela ne vaut tout simplement pas le coup de faire plus. Cela ne fait qu'empirer la situation, et plus personne n'a le sens de l'accomplissement, et l'on apprécie de moins en moins ces quêtes qui deviennent de plus en plus simples et faites à l'emporte-pièce », estime Mark Kern, un brin fataliste. 

Un réquisitoire en forme de campagne de promo

Selon lui, un MMO doit être savouré, et proposer les expériences de toute une vie dans un univers agréable à l'œil. Le gameplay ne devrait être qu'une récompense, et on doit avoir l'impression « de pouvoir vivre pour toujours dans cet univers non pas pour faire des quêtes à l'infini, mais pour être dans un monde vivant ou l'on se sent bien ». Un vœu pieux, que l'homme promet de réaliser dans Firefall le titre développé par son studio, actuellement en phase de bêta test ouverte.

Tiendra-t-il toutes ses promesses ? Nous vous laissons seuls juges, mais le coup de pub est assuré.


chargement
Chargement des commentaires...