Orange, Facebook et Google Glass nominés aux Big Brother Awards 2013

Et la RATP, comme toujours 51
Nil Sanyas

Absents en 2011 et 2012, les Big Brother Awards France reviennent cette année. Les nominés ont été présentés cette semaine, et nous retrouvons des habitués, avec notamment Google et Facebook, ou encore la RATP. Les heureux vainqueurs seront connus le mercredi 26 juin prochain, lors d'une cérémonie qui sera organisée en soirée à La Parole Errante, 9 rue François Debergue, à Montreuil.

Google Glass

Google Glass, le top de la surveillance 

Depuis l'an 2000, les Big Brother Awards remettent des prix aux entreprises, aux personnalités, aux villes ou aux ministères s'étant illustrés pour leur surveillance abusive ou leur gestion calamiteuse des données privées. Pour cette édition 2013, nous retrouvons donc de grands habitués. Google, pour ses fameuses lunettes Glass capables de « filmer/photographier/enregistrer tout partout tout le temps » est ainsi nominé.


La firme américaine avait eu l'honneur de gagner l'édition 2007 dans la catégorie « Orwell ensemble de son œuvre », notamment pour avoir collecté des données personnelles sans se soumettre aux lois européennes. Google avait aussi été nominé en 2010 du fait des propos d'Eric Schmidt sur sa vision de la vie privée. Néanmoins, le géant de la recherche avait été battu cette année par TMG, fameuse société surveillant pour l'Hadopi les réseaux P2P.

Facebook, toujours plus loin

Outre Google, les Big Brother Awards 2013 ont aussi nominé Facebook, cette fois pour son fameux Graph Search, moteur de recherche permettant de cumuler de nombreux critères et ainsi pouvoir réaliser des recherches plutôt douteuses. « Ce moteur, bien que recoupant seulement les données normalement accessibles par l’utilisateur (dans le bon respect des paramètres de sécurité de chacun), est extrêmement dangereux au vu de la précision des filtrages possibles » résument les BBA. Graph Search n'est toutefois pas encore répandu partout. Mais cela ne saurait tarder. Rappelons qu'en 2010, Facebook avait déjà été nominé du fait de ses modifications de sa politique de vie privée.


Orange panel preferences


Orange, déjà nominé en 2000 pour des pratiques « portant sur les fichiers nominatifs et la géolocalisation des GSM », refait son entrée grâce à son Panel Orange Préférences, sa volonté de mettre en place des outils de DPI et des publicités ciblées, tout ceci pour officiellement améliorer la vie de ses abonnés.

La RATP, toujours là

Rajoutons que la RATP est de nouveau nominée pour avoir tenté de mettre en place un service de reconnaissance faciale. L'entreprise est cependant une habituée des Big Brother Awards puisqu'elle a déjà été nominée en 2010, en 2006, en 2004, en 2003, en 2002 et en 2001, ceci en grande partie du fait du Pass Navigo.


Notez que cette année, plusieurs ministères sont visés (Intérieur, Justice et Affaires Etrangères) et que dans la catégorie Orwell Novlang, la présence de la « vidéoverbalisation » n'étonnera personne : « La machine jugea l’homme du bout de son objectif puis l’astreignit à la peine prédéfinie dans ses registres. Si la pratique de verbalisation d’une infraction ou d’un délit ont été institués officiellement dans la loi du 21 janvier 1995 d’orientation et de programmation relative à la sécurité, l’utilisation du système de vidéosurveillance pour le faire est plus récente. »

Enfin, on remarquera cette année l'absence d'Hadopi ou de sociétés liées à la haute autorité.

Big Brother Awards 2013


chargement
Chargement des commentaires...