AMD : des SoC ARM 64 bits à 2 GHz pour les micro-serveurs

La fin d'une époque 36
Damien Labourot

Il y a quelques jours, AMD annonçait ses Opteron X1150 et X2150 de la génération Kyoto pour les micro-serveurs. Mais il semblerait bien que ce soit les derniers à exploiter une architecture X86, tout du moins pour ce niveau de gamme. En effet, ils seront remplacés dès la seconde moitié de l'année 2014 par des SoC qui comprennent une partie CPU avec huit ou seize coeurs Cortex A57 d'ARM et qui devraient être cadencés autour des 2 GHz.

En octobre dernier, AMD annonçait que, dès 2014, il proposerait des Opteron utilisant une architecture ARM dans ses offres d'entrée de gamme pour les micro-serveurs. Ils auront pour tâche de lutter contre les Atom d'Intel, mais aussi d'autres solutions embarquant des SoC ARM.

ARM remplacera les coeurs Jaguar en 2014

Ces Opteron de la génération Seattle feront suite aux Kyoto (ou Opteron X Series) qui ont été annoncés il y a quelques semaines par AMD. La partie CPU laissera donc de côté les architectures développées en interne, en l'occurrence des coeurs Jaguar, pour exploiter l'architecture ARM Cortex-A57. Celle-ci est, pour rappel, la première à supporter les instructions 64 bits (ARMv8). Le contrôleur mémoire pourra ainsi accéder à pas moins de 128 Go de DDR3.

AMD Serveur Roadmap

AMD indique qu'ils auront une fréquence de fonctionnement tournant autour des 2 GHz et qu'ils seront disponibles dans un premier temps avec 8 coeurs, avant d'en embarquer 16. Le SoC gravé en 28 nm intègrera en outre une interface réseau 10 Gigabit, un contrôleur S-ATA 6 Gb/s « High Port Count » qui permet de brancher un grand nombre de périphériques de stockage. Il est aussi une gestion d'énergie avancée dénommée « TIO » qui a été développée par SeaMicro, une société qu'AMD a rachetée l'année dernière.

Question performances brutes, sur un thread elles devraient être équivalentes à ce que l'on retrouve aujourd'hui au sein des puces Kyoto, mais, au global, la firme pense pouvoir les multiplier par 2 ou 4. Reste à savoir ce que cela pourra donner en pratique. Notez enfin qu'AMD devrait échantillonner ses partenaires durant le premier trimestre 2014, tandis que la production en volume et le lancement officiel ne devraient pas intervenir avec la seconde partie de l'année.

Intel, le concurrent de toujours, ne reste pas les bras croisés et devrait dévoiler ses puces Atom connues jusqu'ici sous le nom de code Avoton. En toute logique, elles devraient s'appuyer sur sa nouvelle architecture CPU Silvermont

Berlin et Warsaw : APU pour le premier, simple évolution pour l'autre

AMD fera aussi évoluer ses gammes supérieures avec l'arrivée de Berlin en 28 nm qui remplacera les Opteron de la série 3300. Contrairement à ces derniers qui ont la même architecture que les FX vendus dans le grand public, ici il est question d'APU dont la partie GPU pourra être active ou non. Une nouvelle plateforme sera donc de la partie. Ils devraient être dévoilés en tout début d'année prochaine, si tout va bien.

Enfin, les CPU Warsaw remplaceront les Opteron 6300 dans le haut de gamme (2P ou 4P), tout en conservant le même socket : le G43. AMD indique qu'ils seront déclinés en 6 ou 12 modules, soit 12 à 16 coeurs et que c'est principalement le ratio performances / watt qui a été retravaillé. Comme on peut le voir, le 32 nm sera toujours d'actualité en 2014.

Reste que, là encore, la tâche ne devrait pas être simple pour AMD qui aura fort affaire avec les Xeon chez Intel qui profiteront alors d'une finesse de gravure en 22 nm et d'une architecture certainement plus efficace.


chargement
Chargement des commentaires...