Motorola boude l'Asie et produira son futur Moto X au Texas

Non, toujours pas de photo 40
Nil Sanyas

Motorola Mobility, propriété de Google, a officiellement annoncé avant-hier que son futur smartphone se nommera Moto X, et non X Phone comme les rumeurs l'annonçaient auparavant. Cet appareil, qui verra le jour vers le mois d'octobre, sera en grande partie conçu au Texas a précisé Dennis Woodside, le PDG de Motorola, lors de la conférence All Things Digital D11.

Motorola RAZR

Le Motorola RAZR.

Un smartphone à 70 % made in Texas 

Après Apple et sa fabrication de Mac aux États-Unis et Lenovo et son usine de PC en Caroline du Nord, Motorola en fera de même avec le Moto X. Bien entendu, ce dernier ne sera pas fabriqué de A à Z outre-Atlantique. Woodside a concédé que les processeurs viendront de Taiwan et que l'écran OLED de l'appareil sera fabriqué en Corée (par Samsung ?). Mais « 70 % de l'ensemble sera fabriqué au Texas », ce qui est une première aux États-Unis a assuré le patron de Motorola.

L'usine du Texas, située près de Fort Worth (ville voisine de Dallas), et qui s'occupera du smartphone, emploiera 2000 personnes. Les recrutements ont d'ores et déjà débuté d'ailleurs chez Flextronics, société singapourienne qui montera l'appareil.

Le site fera un peu plus de 46 km² et il n'a pas été choisi par hasard puisqu'il était auparavant exploité par Nokia dans les années 1990. Il employait alors à l'époque à son maximum près de 6000 personnes. Mark Randall, qui s'occupe de la chaine de production chez Motorola, explique que cette proximité permettra aux téléphones d'atteindre plus rapidement leurs clients. Et il espère bien que d'autres sociétés rejoindront Motorola dans cette production de proximité.

Le Moto X s'adaptera aux besoins de l'utilisateur

Hormis son nom, son lieu de production et la présence d'un écran OLED, nous n'avons malheureusement pas appris grand chose sur le Moto X. Dennis Woodside a tout au plus précisé que le smartphone devrait arriver vers le mois d'octobre et que d'autres appareils étaient prévus.

Le patron de Motorola a rajouté que le Moto X pourra s'adapter aux différents mouvements de son usager. Il comprendra quand il sera sorti de la poche ou quand il est exploité dans une voiture par exemple. « Il anticipe mes besoins » a même insisté le PDG. Le but serait notamment de mieux gérer l'énergie de l'appareil tout en ajustant à l'utilisateur .

Notez que Dennis Woodside portait le Moto X dans sa poche lors de la conférence selon ses propos, mais il a absolument refusé d'en dévoiler le moindre millimètre, malgré l'insistance de son interrogateur. Enfin, le PDG de Motorola a assuré que sa société n'était pas plus avantagée que les autres vis-à-vis d'Android. « Nous n'avons pas accès au code Android. Nous sommes gérés par leurs gestionnaires de partenaires. Il n'y a aucun avantage qui nous a été conféré. »

Rajoutons qu'il y a trois mois, Patrick Pichette, le directeur financier et vice-président senior de Google, estimait que les smartphones de Motorola n'étaient pas « dans les standards de Google, pas assez innovants ». De quoi alimenter toutes les rumeurs quant à l'arrivée de nombreuses innovations pour la prochaine génération de smartphones de Motorola.


chargement
Chargement des commentaires...