La distribution Linux Mint se renforce avec sa nouvelle version 15

On ne change pas une équipe qui gagne 101
Vincent Hermann

La distribution Linux Mint vient de passer en version 15. Ce système d’exploitation, dont l’utilisation est en hausse, profite notamment des changements intervenus dans l’interface d’Ubuntu et qui ont de nombreux détracteurs. Mint 15 capitalise sur son succès et reste ainsi centrée sur l’environnement Cinnamon, largement hérité de GNOME 2.X.

Mint est donc disponible en version finale. Estampillée « Olivia », cette nouvelle mouture capitalise sur ce qui a fait le succès de la distribution, à savoir un bureau s’inspirant très largement de l’ergonomie de GNOME 2.X, à travers deux environnements : MATE, en version 1.6, et Cinnamon, en mouture 1.8.

 

linux mint

 

Mint 15 est toujours basé sur Ubuntu et reprend pour l’occasion les fondations de la dernière version (13.04). Selon le communiqué, il s’agit de la mouture la plus ambitieuse, et les apports de MATE et Cinnamon sont légion. Ils englobent des fonctionnalités simples comme l’ajout d’un économiseur d’écran, à des ravalements pour l’interface avec la présence d’un centre de paramétrage unifié pour Cinnamon.

 

Le gestionnaire d’affichage MDM (version 1.2) permet désormais de très nombreuses personnalisations. Il est pour commencer plus en phase avec GTK. En outre, des centaines de thèmes sont désormais disponibles. Pour les développeurs, le HTML peut être utilisé pour personnaliser encore davantage l’interface, y compris à travers des animations et des éléments interactifs.

 

linux mint

 

Un nouvel outil, baptisé MintSources, se propose d’aider l’utilisateur à gérer les sources de ses logiciels. Il est entièrement neuf et permet d’activer ou désactiver des composants, choisir des sources secondaires, le code source, des paquets instables et affiche en outre une liste des serveurs qui peuvent être classés par degré de performances. La gestion des dépôts tiers et des clés d’authentification est évidemment de la partie.

 

linux mint linux mint

 

Un tout nouveau gestionnaire de pilotes est également intégré : MintDrivers. Il s’agit d’une interface propre créée pour software-properties-gtk et permettant de voir facilement la liste des pilotes disponibles. L’utilisateur pourra choisir entre plusieurs versions, voir les mises à jour ou encore repérer directement les pilotes les plus courants, tels que ceux de NVIDIA ou d’AMD.

 

Cinnamon a fait l’objet de très nombreux apports : nouveau gestionnaire de fichiers, création possible de Desklets (widgets), affichage d’un message particulier sur l’écran de veille quand on est loin de sa machine et ajout d’un panneau dédié à la gestion des « spices », c’est-à-dire tous les compléments Cinnamon tels que les applets, desklets, thèmes et extensions. Il n’y a donc plus besoin d’aller surfer sur le site officiel.

 

linux mint

 

MATE de son côté voit avec sa mouture 1.6 une grande partie de sa mécanique interne modernisée. Les développeurs s’appuient désormais sur des technologies plus récentes, ce qui provoque notamment une fonte notable du poids de l’environnement. Aux côtés d’un gestionnaire de fichiers ici encore amélioré, on notera plusieurs ajouts pratiques comme la possibilité d’utiliser le clic molette pour fermer une fenêtre ou encore de changer d’espace de travail avec la molette.

 

linux mint

 

Enfin Mint 15 propose plusieurs améliorations générations, une nouvelle collection de photos pour les fonds d’écran et inclut la plupart des dernières versions des logiciels courants. Le système d’exploitation peut être téléchargé depuis son site officiel, en version MATE ou Cinnamon.


chargement
Chargement des commentaires...