Haswell, l'USB 3.0 et les chipsets en révision C2 : on fait le point

Quelle idée de mettre votre machine en veille aussi ? 45

Il y a quelques mois, une information est sortie concernant un possible bug au sein des chipsets de la série 8 d'Intel dédiés à Haswell (Processeurs Core de quatrième génération). Celui-ci concernait le support de l'USB 3.0 et a été confirmé depuis. Il a ainsi donné naissance à une nouvelle révision C2 des puces concernées, mais quand est-ce qu'elle sera disponible, qu'est-ce exactement que ce bug ? Nous avons décidé de faire le point.

Le bug des chipsets dédiés à Sandy Bridge (Série 6) a laissé des traces. En effet, celui-ci avait demandé un remplacement de dernière minute sur l'ensemble des cartes mères qui avaient été fabriquées, causant un retard dans le lancement des gammes de produits et surtout un sacré chaos dans l'ensemble de la chaîne : constructeurs, grossistes et revendeurs. Ainsi, lorsqu'il a été question d'un problème concernant l'USB 3.0 alors que l'on parlait encore d'Haswell comme d'un produit arrivant d'ici quelques mois, les esprits se sont vite échauffés.

Intel IDF Day 1 Keynote Slides

Pourtant, trouver des bugs dans une puce n'est pas en soit une nouveauté. Tous les produits (CPU, GPU, chipsets, contrôleurs...) subissent différentes révisions au cours de leur existence afin de leur apporter des améliorations sur différents points, et seuls des problèmes majeurs nécessitent une action telle que celle qui avait été entreprise par Intel dans le cas des chipsets de série 6. Le constructeur avait en effet lancé un programme de récupération et de remplacement chez l'ensemble de ses partenaires, une opération qui avait été chiffrée à l'époque à pas moins de 300 millions de dollars. 

Sur ce point, le géant de Santa Clara est d'ailleurs assez transparent puisqu'il publie régulièrement ses fameuses PCN (Product Change Notifications) qui permet de suivre l'évolution de ses différents produits : changement de BIOS, de firmware, de packaging, de numérotation ou nouvelle révision, tout est public. 

Ainsi, dès le 4 avril dernier, deux mois avant le lancement officiel, un premier document avait été publié, suivi d'un second il y a quelques jours (qui ne corrigeait que quelques détails). Nous avons décidé de faire le point avec différents constructeurs afin de savoir ce qu'il en était dans la pratique. Voici les réponses aux questions que vous pourriez vous poser.

Quel est le problème exactement ?

Tout d'abord, il faut savoir que le bug en question n'est traité par Intel que comme un problème de compatibilité mineur, ce qui explique que le lancement n'a pas été décalé. Il en est de même pour les constructeurs de cartes mères qui cherchent à éviter d'affoler inutilement les acheteurs potentiels.

En effet, dans la pratique, il concerne les cartes mères qui exploitent un chipset de la série 8 (desktop et mobile) en révision C1 ou son équivalent dans le monde des serveurs, le C22x. Il ne se manifeste que lors d'une sortie de veille en mode S3 avec certains périphériques USB 3.0. Ceux-ci ne sont alors plus reconnus. Quelques points importants sont néanmoins à noter :

  • Cela ne concerne que quelques contrôleurs
  • Cela ne touche que les clefs USB 3.0 (pas les disques durs et autres appareils)
  • Il suffit de déconnecter puis de reconnecter le périphérique pour qu'il soit à nouveau reconnu

Intel et ses partenaires semblent insister sur le fait que le nombre de clefs USB 3.0 concernées est assez faible (moins de 1% selon certains chiffres avancés), sans toutefois publier de liste précise. Certaines marques nous ont indiqué que ces produits ne respectaient pas le standard, mais Intel ne nous a donné aucune confirmation sur ce point. On notera tout de même que la correction s'effectue au niveau du chipset, qui gère mal ces clefs qui ne posent pas de problème avec d'autres produits.

Tous s'accordent par contre sur le fait qu'aucune perte de données n'est constatée, le périphérique étant juste invisible au retour de veille (S3). Il sera intéressant de voir ce qu'il en est dans la pratique, mais il y a fort à parier que si le problème avait été réellement important, les choses auraient été gérées autrement et que des contrôleurs tiers auraient au minimum été utilisés de manière à contourner le problème. Quoi qu'il en soit, si vous veniez à être concerné, n'hésitez pas à nous le faire savoir.

Comment va être réglé le problème, dans quel délai ?

De la manière habituelle : avec une nouvelle révision de la puce qui est déjà prête. La PCN précise que les premiers exemplaires sont disponibles depuis le 19 avril et que les livraisons commenceront entre le 15 et le 31 juillet. Des dates qui nous ont été confirmées par les constructeurs qui espèrent voir arriver les modèles C2 dès le mois d'août en magasin. Il ne semble pas encore décidé d'apposer un élément distinctif sur les boîtes, mais cela peut changer d'ici là.

Comment savoir si je dispose d'un chipset de série 8 en révision C1 ou C2 ?

De nombreux outils vous permettront de récupérer les informations nécessaires. Le plus courant et le plus simple est sans doute CPU-Z, qui est aussi utilisé au sein du service en ligne Ma-Config de notre ami Charon qui fonctionne aussi sous Linux. Ici, vous trouverez un numéro de révision de Southbridge (ou Pont sud). La PCN d'Intel indique le changement de valeur qui sera constaté : 

  • Révision C1 : 04
  • Révision C2 : 05
Pour ceux qui ne veulent rien installer, il vous suffit de chercher le chipset dans les périphériques systèmes au sein du gestionnaire de périphérique Windows. Il vous suffira alors de double-cliquer dessus, de vous rendre dans l'onglet détail puis dans « Numéros d'identification du matériel » afin de voir le numéro de révision s'afficher.
 
Intel Chipset Revision Windows
 
Sous Linux, la commande suivante devrait vous permettre de récupérer les informations nécessaires depuis un terminal : 
 

lshw

Que faire si je suis touché par le problème ?

Plusieurs choix qui s'offriront à vous. Tout d'abord, utiliser une autre clef USB 3.0 si vous en avez la possibilité, cela sera sans doute le plus rapide et le moins contraignant. Ensuite, vous pourrez profiter de votre délai de rétractation si vous effectuez un achat en ligne et que vous constatez le problème tout de suite.

Dans tous les cas, le plus utile sera de vous rapprocher du SAV de la boutique où la machine ou la carte mère a été achetée afin de trouver une solution. Aucun programme d'échange massif n'est prévu puisque le problème ne devrait au final ne toucher que peu d'utilisateurs, mais il y a fort à parier qu'au cas par cas, il sera aisé de se faire remplacer un produit qui pose réellement problème.

Dois-je attendre la version C2 pour craquer ?

Il n'est pas simple de répondre à cette question. Tout dépendra à la fois de votre tendance à la paranoïa, de votre patience vis-à-vis de l'achat d'une machine Haswell, de l'utilité que vous avez de l'USB 3.0 et de votre capacité à être un chat noir. Si vous n'êtes pas à quelques mois près, et que vous préférez éviter la moindre potentialité d'un ennui, attendez que le chipset C2 soit généralisé et demandez à votre revendeur de vérifier qu'il vous envoie bien un produit à jour au moment de votre achat (il faudra très certainement attendre septembre pour être sûr que ce soit le cas).

Dans le reste des cas, l'utilisation d'un chipset C1 ne devrait pas poser de souci particulier pour la grande majorité des utilisateurs, il ne devrait donc rien y avoir à craindre. Nous devrions néanmoins conduire quelques essais avec différents produits et différentes clefs USB 3.0 afin de nous en assurer dans les jours et semaines qui viennent.


chargement
Chargement des commentaires...