Square Enix dévoile ses ambitions pour l'avenir et mise sur la transparence

Et ne veut plus laisser les joueurs sans informations sur les titres à venir 26
Kevin Hottot

Comme nous l'expliquions il y a quelques semaines, la situation financière de Square Enix n'est pas reluisante. Après avoir enregistré de fortes pertes l'année dernière, l'éditeur veut se resaisir et entame une importante mutation afin de mieux s'adapter au marché. Selon Yosuke Matsuda, le directeur général de la firme, cela passe par une plus grande transparence vis-à-vis des joueurs.

Lara Tomb Raider 

Chez Square Enix, la situation est plutôt difficile en ce moment. Yosuke Matsuda l'a d'ailleurs rappelé lors d'une conférence tenue pour les actionnaires de la firme. Son discours ne laissait aucune place au doute, l'heure est au changement chez l'éditeur nippon. 

Dans un premier temps, le dirigeant a insisté sur le fait que ses titres majeurs, comme Sleeping Dogs, Hitman Absolution et Tomb Raider n'ont pas rempli leurs objectifs de ventes, malgré leur bonne réception par les critiques. Lors de la présentation des résultats, un ralentissement du marché des jeux sur consoles en Europe et en Amérique du Nord était mis en avant. 

« Je crois que cette situation n'est pas un événement unique, mais un problème structurel au niveau de la vente de produits physiques. De ce fait je crois qu'il est difficile de garantir un retour sur investissement approprié avec seulement les revenus des logiciels vendus en boîte », déclare le dirigeant. Quel serait le souci avec ce type de jeux pour qu'ils déçoivent autant du point de vue financier ?  Leur temps de gestation, souvent trop long. 

« Nous n'avons que peu de contact avec les clients pendant le développement d'un jeu. Dans un modèle où un titre est développé sans que le client ne sache pendant des années, et où il ne lui est présenté qu'après qu'il soit terminé, tous les investissements sont récupérés d'un coup, les clients sont obligés d'attendre trop longtemps, et les opportunités de faire du profit s'éloignent », assure Yosuke Matsuda. « Faire attendre les clients avec peu ou pas d'informations, c'est être malhonnête vis-à-vis d'eux », martèle-t-il.

La mutation qu'envisage l'éditeur pour corriger ces problèmes est assez simple, puisqu'il compte s'inspirer de Kickstarter ou de Steam Early Acess pour faire entrer plus rapidement le client dans le développement des jeux. Ainsi Square Enix espère récupérer ses investissements au fur et à mesure de la création de leurs titres, tout en tenant plus souvent informé les joueurs. Est-ce là une bonne solution ? Il faudra attendre quelques années avant de trancher.


chargement
Chargement des commentaires...