SSD OCZ Vertex 450 : nouveau contrôleur Barefoot 3 et puces de 20 nm

Un Vertex 4 en mieux ou un Vector en moins bien ? 31
Sébastien Gavois

OCZ vient d'annoncer un nouveau SSD exploitant des puces de NAND Flash MLC gravées en 20 nm ainsi qu'une nouvelle révision du contrôleur Indilinx Barefoot 3 : le M10. Il vient logiquement se placer entre le Vertex 4 et le Vector et propose des taux de transferts pouvant atteindre 540 Mo/s en lecture et 530 Mo/s en écriture. 

OCZ SSD Vertex 450

Fin novembre, OCZ dévoilait officiellement le Vector, le premier SSD exploitant un contrôleur Barefoot 3 entièrement développé en interne. Pour rappel, ce n'était pas le cas des Everest et Everest 2 qui n'étaient en fait que des puces Marvell renommées avec un firmware maison.

Barefoot 3 M10 : chiffrement AES sur 256 bits et quelques optimisations en plus 

OCZ dévoile maintenant une nouvelle révision du Barefoot 3 : le M10. Parmi les nouveautés, le fabricant signale la prise en charge du chiffrement AES sur 256 bits, que l'on retrouve chez la plupart de ses concurrents, ainsi que des optimisations au niveau de la consommation. Le constructeur ne précise pas si les SSD Vector profiteront également du firmware Barefoot M10.

Nous le retrouvons par contre au coeur de la nouvelle série de SSD d'OCZ : les Vertex 450. Ils sont relativement proches des Vector, que ce soit du côté des performances ou du design. Il s'agit donc de SSD de 2,5 pouces (7 mm de haut) exploitant évidemment une interface S-ATA à 6 Gb/s.

Vertex 450 : un SSD Vector avec des puces de NAND Flash gravées en 20 nm 

Un changement de taille est par contre de la partie : ils exploitent des puces de NAND Flash synchrones gravées en 20 nm, contre 25 nm pour les Vertex 4 et Vector. Pour rappel, OCZ propose déjà certains SSD avec ce genre de puces, le Vertex 3.20 et Agility 3.20 par exemple. 

Voici sans plus tarder les débits annoncés par le fabricant :

Vertex 450 SSD OCZ

Comme vous pouvez le constater, le Vertex 450 de 128 Go est à la traine par rapport aux versions de 256 Go et de 512 Go, que ce soit du côté des taux de transferts ou des IOPS. Il est même largement en retrait comparé au Vertex 4 qui propose 560 Mo/s en lecture et 430 Mo/s en écriture, contre respectivement 550 Mo/s et 400 Mo/s pour le Vector.

Les débits deux autres déclinaisons sont quasiment identiques à ceux annoncés pour le Vector, bien que les IOPS soient légèrement en baisse. Reste maintenant à voir ce qu'il en sera dans la pratique.

Il faudra également voir ce qu'il en est du côté de la fiabilité de cette nouvelle série, OCZ n'ayant pas spécialement bonne réputation sur ce domaine. Mais, comme nous l'indiquaient nos confrères de HFR qui se basent sur les chiffres de sa maison mère LDLC, les derniers SSD (Vertex 3, Vertex 4 et Vector par exemple) s'en tirent largement mieux que leurs prédécesseurs (Octane-S2, Petrol, Agility 2 et 3 par exemple).

Une garantie de trois ans seulement

Pour le moment, aucun tarif n'a été annoncé, ni aucune date de disponibilité. Il faudra voir comment le Vertex 450 arrivera à se faufiler entre les Vertex 4 et Vector. En effet, les premiers sont disponibles à partir d'environ 110 € / 200 € et 430 €, tandis qu'il faut compter environ 130 € / 240 € et 490 € pour les Vector de 128 Go / 256 Go et 512 Go respectivement.

Quoi qu'il en soit, la garantie proposée est de trois ans seulement alors qu'elle est de cinq ans sur les Vertex 4 et Vector d'OCZ. Le bundle comprend un berceau d'accueil afin de l'installer dans un emplacement de 3,5 pouces ainsi qu'avec le logiciel de clonage Acronis True Image.


chargement
Chargement des commentaires...