Tarifs mobiles en Europe : la France reste encore loin des meilleurs

Enfin, par rapport à la Grèce, il n'y a pas de quoi se plaindre 36
Nil Sanyas

Le cabinet finlandais Rewheel vient de publier un bilan très complet du secteur mobile en Europe. Bonne nouvelle, la France fait désormais partie des pays où le marché n'est pas fermé et aux tarifs plus compétitifs que la moyenne. Toutefois, les forfaits proposés dans l'Hexagone font pâle figure par rapport à ce qui est disponible chez certains opérateurs du Royaume-Uni ou encore de Scandinavie.

Tarifs mobile europe data 10 100 Go

Les tarifs en Allemagne et en Espagne sont loin d'être les plus compétitifs en Europe.

Des forfaits internet mobiles illimités dans certains pays

Avec la démocratisation des forfaits avec appels, SMS et MMS illimités, la France n'a rien à envier aux autres pays d'Europe et du globe pour ces services. Néanmoins, si l'on s'intéresse aux forfaits internet mobile, la marge de progression est encore gigantesque vis-à-vis d'autres pays européens. Certes, la généralisation des offres avec 3 Go de données a permis à la France de redresser la tête en moyenne, toutefois, le chemin est encore long avant d'atteindre ce qui se fait de mieux en Europe.

En effet, comme le rappelle Rewheel, des opérateurs mobiles européens n'hésitent pas à proposer des limites de données extrêmement élevées, et certains vont même jusqu'à offrir l'illimité (le vrai). L'opérateur fino-suédois Telia Sonera offre ainsi aux clients Danois un forfait 4G avec voix, SMS et MMS illimités, plus un accès pendant un an au catalogue de Spotify et surtout 100 Go de données pour 399 couronnes par mois, soit 53 euros. Mais son concurrent 3 (Three) va plus loin encore en proposant le même forfait pour 299 couronnes par mois, soit 40 euros.

22,80 euros pour de la 4G illimitée à 50 Mb/s

Ces tarifs sont-ils imbattables ? Non, puisque ce même opérateur propose outre-Manche pour 25 livres, soit 29 euros par mois, de la data illimitée en sus de 2000 minutes d'appels (soit 33h) et 5000 SMS. Et il est même possible pour 13 livres, soit 15 euros, d'obtenir un accès à internet illimité avec 100 minutes d'appels et 5000 SMS. Un forfait de rêve pour beaucoup. Notez enfin qu'en Finlande, Saunalahti (Elisa) propose pour 22,80 euros par mois de se composer son propre forfait avec 300 minutes d'appel, 25 messages, et un accès internet mobile illimité en 4G avec des débits de 50 Mb/s. De quoi concurrencer sans problème une très bonne ligne fixe à très haut débit.

À côté de ces forfaits, que ce soit en 3G ou en 4G, les offres françaises sont donc incomparables. Les trois grands opérateurs proposent des forfaits mobiles complets pour le grand public avec 4, 5 ou 6 Go de données par mois maximum, ceci pour des tarifs largement supérieurs aux offres illimitées ou à 100 Go d'autres opérateurs européens. Une limite qui grimpe à seulement 10 Go en cas de forfaits internet mobile dédiés. Seuls les professionnels peuvent disposer d'une quantité de Go par mois plus conséquente. Bouygues propose même un forfait internet mobile illimité en H+ (et bientôt 4G), avec toutefois quelques conditions (72h/ semaine et/ou 12h par jour et jusqu’à 18 équipements différents/mois).

Reste que si l'on met de côté les meilleurs forfaits d'Europe en terme de données, la France fait bien partie des pays compétitifs en Europe, même s'il est parfois en queue de ce peloton. Les différences entre les pays dits « fermés » et les autres sont telles que d'après l'étude, les habitants des pays compétitifs paient en moyenne deux fois moins cher que les autres pour exactement les mêmes services.

La Grèce 22 fois plus chère que les meilleurs pays européens

Mobiles tarifs Europe Grèce

Les différences entre la Grèce et les meilleurs pays sont abyssales.

Mais l'un des aspects les plus surprenants visibles dans cette étude est bien que les pays les plus pauvres d'Europe sont ceux où les tarifs mobiles sont les plus onéreux. Hormis l'Allemagne et le Luxembourg, où le manque de compétition ne tire pas les prix vers le bas, tous les autres pays aux tarifs onéreux font parti des pays les moins développés du continent. La Grèce, l'Espagne, le Portugal, Malte ou encore Chypre sont ainsi régulièrement cités parmi les plus mauvais élèves d'Europe.

« Sur les marchés progressifs (par exemple, l'Estonie, la Finlande et l'Autriche) un Go de volume de données sur smartphone (avec des milliers de minutes et de SMS vocaux) coûte en moyenne jusqu'à 22 fois moins cher qu'en Grèce qui est le marché le plus cher dans l'Union Européenne » résume d'ailleurs l'étude. La faute à un tarif au Go prohibitif. Il est vrai que si l'on se rend chez Vodafone Grèce, un forfait avec 1500 minutes et autant de SMS et 500 Mo de données, coûte 60 euros par mois (42 euros grâce à une promotion en ligne), ceci sans aucun smartphone associé. Un tarif qui grimpe à 90 euros par mois (63 euros avec la promotion) pour 2 Go de données.

Mobiles tarifs Europe Grèce

La Grèce, le paradis sur Terre pour les opérateurs, un peu moins pour les clients.

Ces tarifs comparés à ceux disponibles en France ont de quoi faire tourner les têtes. D'autant plus quand on sait que pour 20 euros par mois, Vodafone propose en Grèce un forfait avec 1500 minutes d'appels vers les autres lignes Vodafones (et 30 minutes vers les autres opérateurs), même chose pour les SMS, et 60 petits Mo de données. Ceci sans subvention sur les mobiles.

Enfin, notez que selon l'étude, les acteurs indépendants comme Free Mobile en France, ou encore 3 et Tele 2 à l'étranger, proposent des tarifs jusqu'à 10 fois moindres que le groupe des acteurs historiques, à savoir Vodafone, France Télécom, Deutsche Telekom, Telefonica, KPN, etc.


chargement
Chargement des commentaires...