Crise des PC : Hewlett-Packard prend aussi une claque financièrement

Des clics et des claques 26
Nil Sanyas

Après les très médiocres résultats publiés par Dell, son concurrent et compatriote Hewlett-Packard vient de dévoiler à son tour ses derniers résultats financiers. Et avec une forte baisse de son chiffre d'affaires et surtout une chute d'un tiers de son bénéfice, il n'y a pas de quoi sauter au plafond.

HP Q2 2013

Ses ventes de PC grand public se sont effondrées 

Chute de 79 % des bénéfices pour Dell. Baisse de 25 % pour Intel. Chiffre d'affaires en fort recul pour AMD. La période actuelle ne prête pas au sourire. Et Hewlett-Packard ne va pas à contre-courant avec un chiffre d'affaires qui régresse de 10 % (27,58 milliards de dollars) et un bénéfice net dont la valeur se dégrade de 32 % pour atteindre 1,077 milliard de dollars.

Dans les détails, HP précise que sa division PC est de loin la plus amoindrie sur ce trimestre, avec un chiffre d'affaires en diminution de 20 %. Les ventes de PC ont ainsi décliné de 21 %, dont -18 % pour les ordinateurs de bureau et -24 % pour les portables. Le marché dédié aux professionnels n'a régressé que de 14 %, tandis que celui visant le grand public s'est effondré (-29 %). Et les marges opérationnelles de cette branche n'ont été que de 3,2 %, ce qui est ridicule.

Ses divisions Services Financiers et Entreprise Group ont aussi accusé le coup avec une baisse respective de leur chiffre d'affaires de 9 et 10 %, mais les marges dans ces branches sont bien plus importantes que celles des PC comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessus réalisé par nos soins. Quant à la filiale dédiée à l'impression, c'est-à-dire celle commercialisant des imprimantes et surtout leurs fameuses cartouches d'encre, elle n'a décru que de 1 %, pour une très belle marge opérationnelle de 15,8 %. Quant à la division Logiciels, si son chiffre d'affaires a diminué de 3 %, sa marge a été de 19,1 %, de loin la meilleure de toutes ses branches.

Les PC perdent chaque jour un peu plus de poids chez HP

Mais malgré les problèmes actuels, Meg Whitman, la Présidente de Hewlett-Packard, reste confiante et estime que le reste de l'année sera positif. Les résultats lors du prochain trimestre pourraient ainsi être équivalents voire supérieurs à ce trimestre selon les spécialistes financiers du groupe. Un optimisme semble-t-il suivi par les investisseurs, puisque l'action de HP après clôture a bondi de plus de 13 % au moment où nous rédigeons ces lignes.

Le bilan de HP confirme toutefois que sa division PC perd en importante. D'ici peu, elle représentera moins d'un quart de son chiffre d'affaires. Quant à son poids dans les bénéfices, il est d'ores et déjà ridicule face aux branches Impression et Entreprise Group aux marges incomparables.


chargement
Chargement des commentaires...