SFR nomme un Directeur Général pour épauler Stéphane Roussel

Un homme averti en vaut deux 3
Nil Sanyas

SFR a de nouveau modifié sa tête hier en plaçant Jean-Yves Charlier en tant que Directeur Général de la société. Ce dernier pilote un nouveau Comité Exécutif composé de six membres clés de l'entreprise, dont certains viennent de Vivendi. Stéphane Roussel reste Président du Conseil d'administration de SFR.

 SFRSFR

Jean-Yves Charlier (à gauche) et Stéphane Roussel devront travailler main dans la main. (photos fournies par SFR)

Plus d'un an d'animations

Le 26 mars 2012, Frank Esser, PDG de SFR depuis 12 ans, quittait précipitamment son poste, remplacé de façon temporaire par le PDG de Vivendi de l'époque, à savoir Jean-Bernard Lévy. Ce dernier a ensuite trouvé le 2 mai 2012 un remplaçant à Esser : Michel Combes, alors PDG de la division Europe de Vodafone. Combes devait prendre les rênes de SFR à partir du 1er août 2012.

Mais, le 28 juin 2012, Jean-Bernard Lévy quitta à son tour la présidence de Vivendi pour divergences stratégiques avec le conseil de surveillance du groupe. Stéphane Roussel devient alors le patron de SFR. Finalement, le 20 août 2012, Vivendi conforte Roussel en tant que PDG, tout en annonçant l'arrivée de Jean-Yves Charlier en tant que Directeur général des activités Télécoms.

Un Comité Exécutif en partie remanié

La nomination de Charlier au poste de Directeur Général de SFR n'a donc rien d'une surprise. Comme l'explique la société, il s'agit ici d'un « renforcement de l'équipe de direction de SFR ». Cette nomination implique d'ailleurs la formation d'un nouveau Comité Exécutif qui comprend Pierre-Alain Allemand (Directeur Exécutif Réseaux, Systèmes d’Information et Opérateurs), Pierre Barnabé (Directeur Exécutif Business Team), Frank Cadoret (Directeur Exécutif Grand Public et Professionnels), Sandrine Dufour (Directrice Exécutive Finance et Stratégie), Olivier Henrard (Directeur Exécutif Secrétaire Général) et Marie-Christine Théron (Directrice Exécutive Ressources Humaines et Affaires Générales).

Sandrine Dufour

Sandrine Dufour rejoint le Comité Exécutif de SFR (photo fournie par SFR).

Pierre-Alain Allemand, Pierre Barnabé, Frank Cadoret et Marie-Christine Théron sont des cadres de SFR depuis plusieurs années et étaient déjà membres du précédent Comité Exécutif. Olivier Henrard, plus connu pour ses actions en rapport avec Hadopi, a pour sa part été nommé Secrétaire Général de SFR en mars dernier et était membre du Comité Exécutif depuis son arrivée. Quant à Sandrine Dufour, la seule nouvelle du Comité, elle était auparavant la Directrice Financière Adjointe de Vivendi depuis octobre 2010 ainsi que Directrice de l'innovation du groupe. Elle est toutefois une ancienne de la société puisqu'elle est entrée chez Vivendi pour la toute première fois en 1999.

SFR précise que Pierre Trotot, Directeur Général et Administrateur de SFR et présent dans la société depuis 1997, a souhaité quitter l'entreprise selon le communiqué officiel. Il était membre du précédent Comité Exécutif. Enfin, notez que ce dernier comptait auparavant sept membres et non six. Jean-Dominique PIT, Directeur de la Stratégie, perd ainsi sa place. Il ne part cependant pas bien loin puisqu'il a été rattaché à la Direction générale de SFR, aux côtés d'Isabelle Laforgue (Directrice de cabinet du PDG) et de Julien Villeret (Directeur de la Communication), qui étaient déjà présents à ces postes auparavant.

Une autre nouvelle tête a cependant été rattachée à la Direction Générale, à savoir Hervé-Matthieu Ricour, le Directeur de la Transformation et des Projets Spéciaux. Ce dernier a été PDG du Service Client de SFR durant trois ans entre janvier 2005 et décembre 2007, pour ensuite devenir Directeur du Développement de Vivendi et partir au Brésil pour développer GVT.

Finalement, la tête de SFR n'a que peu évolué. Néanmoins, Stéphane Roussel n'est officiellement plus le seul aux manettes de SFR et il devra travailler de concert avec Jean-Yves Charlier ainsi que son Comité Exécutif remanié. Nous saurons dans un futur proche si ces modifications au sein de la société au carré rouge auront des conséquences importantes sur sa stratégie. Le fait que Vivendi place certains de ses pions chez SFR laisse en tout cas penser que la société n'est pas prête de quitter son giron à court terme.

« Une nouvelle étape de l'accélération de notre transformation »

Notez que La Tribune a obtenu le mémo envoyé par Jean-Yves Charlier aux employés de SFR. Le nouveau DG explique sa nomination comme la marque d'une « nouvelle étape de l'accélération de notre transformation pour repositionner SFR dans un marché français des télécoms en pleine mutation ». Une idée de transformation qui revient régulièrement dans ce mémo : « Notre objectif est de nous appuyer sur cette formidable plate-forme pour accélérer le rythme des évolutions nécessaires ».

Cette arrivée de Charlier pourrait être liée à la volonté de Vivendi de mettre SFR en bourse. Enfin, sachez que si le plan de départs de 1123 employés a débuté le 11 avril dernier comme l'a annoncé la société la semaine dernière, il n'est pas encore terminé. Le climat au sein de SFR ne respire donc pas la pleine sérénité.


chargement
Chargement des commentaires...