Orange compte investir massivement dans Dailymotion dès cet été

Et stopper sa quête de partenaire pendant quelques mois 8
Nil Sanyas

Interrogé hier par RTL, Stéphane Richard, le PDG d'Orange, a donné de nombreux détails sur la stratégie qui sera mise en place par sa société vis-à-vis de sa filiale Dailymotion. Si son voyage outre-Atlantique ne s'est pas relevé totalement concluant, le patron a assuré que des investissements importants seront réalisés dans les mois à venir, avant de repartir à la chasse au partenaire à partir de l'automne prochain.

Dailymotion Orange

« Faire les investissements qui sont nécessaires »

Suite au couac Yahoo!, Orange a mis en place une stratégie en deux étapes pour faire de Dailymotion un site ambitieux et de valeur. Lors de son entrevue avec Marc-Olivier Fogiel sur RTL, Stéphane Richard a ainsi expliqué que sa société comptait tout d'abord « faire les investissements qui sont nécessaires pour que Dailymotion ne creuse pas son retard par rapport à la concurrence, notamment par rapport à YouTube ». Et le patron de préciser qu'entre 30 et 50 millions d'euros seront mobilisés pour l'occasion. Une somme importante qui témoigne de l'ambition d'Orange pour son poulain, qui va d'ailleurs ouvrir sous peu un studio de 600m² à Paris afin d'améliorer ses contenus.

Mais Stéphane Richard n'a pas caché qu'il s'agissait d'une étape à court terme et qu'elle ne serait pas sans suite. « Il y a une deuxième étape qui est d'accélérer. (...) Plus que l'argent, il faut que Dailymotion ait un partenariat avec quelqu'un qui puisse lui apporter de l'audience» a-t-il résumé. Mais quel pourrait être ce partenaire précisément ?

L'acteur qui pourrait accompagner Dailymotion ne sera pas un géant du Web comme Apple, Amazon ou Facebook note Stéphane Richard, « parce qu'ils ne s'intéressent pas vraiment directement à ce type d'outil ou ils sont déjà pourvus » précise-t-il. « C'est plutôt soit du côté des grands diffuseurs, je pense aux câblo-opérateurs américains. (...) Soit du côté des grands groupes de contenus. Il y en a aux États-Unis, mais il y en a aussi en Europe. »

Pour Dailymotion, la lumière viendra donc soit d'un câblo-opérateur américain, soit d'un grand groupe de contenus. La liste des partenaires possibles est donc loin d'être exhaustive. Du côté des opérateurs outre-Atlantique, les noms les plus logiques seraient le géant Comcast ou encore Liberty Global, qui vient de racheter le Britannique Virgin Media pour la somme gigantesque de 23 milliards de dollars. Quant aux groupes de contenus, si cela pourrait concerner CCM Benchmark, qui a officiellement montré son intérêt, les Américains Viacom et AOL ou encore l'Allemand Alex Springer pourraient être des partenaires intéressants.

« Montebourg n'a pas fait capoter le deal avec Yahoo! » 

Concernant Yahoo!, Stéphane Richard a précisé que « la porte n'est pas totalement fermée. (...) Maintenant ils connaissent bien les conditions » a-t-il d'ailleurs ironisé. L'ancien Directeur de cabinet de la ministre de l'Économie Christine Lagarde a toutefois voulu rappeler qu'il n'a jamais été question que Yahoo! prenne 100 % de Dailymotion. Et l'échec des négociations n'est pas intégralement lié à l'État selon lui : « On avait des vrais points de divergences.(NDLR : avec Yahoo!) (...) Ce n'est pas l'intervention de Monsieur Montebourg qui a fait capoter le deal avec Yahoo!. » Une façon diplomatique de protéger le ministre du Redressement Productif et de calmer le jeu avec l'État, son principal actionnaire.
 

Enfin, Richard a détaillé le calendrier à venir pour Dailymotion : « l'été va servir à mettre en place le plan d'action à court terme, dont le premier volant d'investissement. (...) Et à partir de l'automne, on reprendra de façon sérieuse la recherche de partenaire. » Rendez-vous est donc pris à la rentrée prochaine pour savoir si Dailymotion restera ou non une filiale à part entière d'Orange. Notez que RTL n'a malheureusement pas questionné le PDG de l'opérateur historique sur la proposition de CCM Benchmark.


chargement
Chargement des commentaires...