La distribution Mageia fait le ménage et passe en version 3.0

Il est loin le temps de Mandriva 47
Vincent Hermann

La distribution Mageia est passée dimanche en version 3.0. Cette nouvelle mouture majeure a été l’occasion pour les développeurs et la communauté de faire un grand ménage dans les paquets et de mettre à jour l’ensemble des composants et applications. Après le « fork » initial de Mandriva, cette distribution Linux prend donc son envol.

Mageia est à la base un « fork » de la distribution Mandriva. Initié en 2010, il avait pour objectif de rendre le système à sa communauté. De la même manière que LibreOffice a commencé avec un héritage assez lourd en provenance d’OpenOffice, Mageia prend désormais le large avec notamment une identification visuelle qui lui est propre.

 

mageia

 

Mageia 3, comme toutes les autres versions précédentes, n’est pas liée à un environnement de bureau particulier. On peut récupérer la distribution en LiveDVD Gnome ou KDE, mais l’utilisateur peut tout à fait utiliser l’environnement qui lui convient, sans réellement de différences dans l’intégration. Les environnements disponibles sont KDE 4.10.2, Gnome 3.6.3, XFCE 4.10, LXDE 0.5.5 et RazorQt 0.5.2.

 

Du côté des applications, Megeia opte le plus souvent pour les dernières moutures. On retrouve notamment LibreOffice 4.0.3.3, GIMP 2.8.2, Blender 2.6.5, VLC 2.0.6, Xbmc 12.1 ou encore Apache 2.4.4. Les rôles de navigateur et de client emails sont assurés par le couple Firefox/Thunderbird, disponibles tous deux en version 17. Cette dernière, dite ESR (Extended Support Release) offre les bénéfices d’un support étendu. En contrepartie, l’utilisateur ne bénéficiera pas des dernières améliorations. Bien entendu, il peut toujours télécharger la dernière mouture du navigateur (actuellement disponible en version 21). On notera également l’intégration du client Steam pour Linux.

 

mageia

 

Enfin, côté composants, Mageia 3 embarque le noyau Linux en version 3.8.13, systemd 195, ou encore Perl 5.6.16.3 et Ruby 1.9.3 pour les développeurs.

 

Comme d’habitude, la distribution est récupérable depuis son site officiel. De multiples formes sont disponibles, notamment les LiveCD et LiveDVD basés sur Gnome et KDE, les DVD complets ou encore les installeurs réseaux. Chaque média est bien entendu disponible en 32 et 64 bits.


chargement
Chargement des commentaires...