Galaxy Tab 3 de 10,1 pouces : un joli coup à venir pour Intel sur Android ?

Un lièvre pour attirer les autres... 47
Damien Labourot

Une Galaxy Tab 3 10.1 ou GT-P5200 (Wi-Fi) vient d'être flashée sur les serveurs de GLBenchmark, l'outil de mesure de performances. Ce dernier révèle un fait très étonnant, la tablette embarquerait un Atom Z2560 d'Intel et fonctionnerait sous Android 4.2.2 (Jelly Bean), soit la dernière mouture en date du système d'exploitation mobile de Google.

Si Samsung a dévoilé récemment sa Galaxy Tab 3 dans sa déclinaison de 7 pouces, pour le moment, rien n'a été divulgué concernant la grande soeur de 10,1 pouces. Cependant, les serveurs de GLBenchmark, un outil de mesure des performances graphiques qui est disponible sous Android et iOS, remontent une information pour le moins étonnante.

Le géant coréen utiliserait un SoC d'Intel, alias l'Atom Z2560 (Clovertrail+), qui s'articule sur un CPU à deux coeurs à 1,6 GHz et sur un GPU PowerVR SGX 544MP2. Cette nouvelle tablette serait livrée directement sous Android 4.2.2 (Jelly Bean), dont Intel a récemment mis en ligne une version compatible x86. On retrouverait un écran en outre affichant un écran de 1280 x 800 pixels, ce qui est assez classique pour une tablette d'entrée de gamme de 10,1 pouces. 

Samsung Galaxy Tab P5200

Crédits : GlBench

Un jackpot pour Intel ?

Si cette rumeur venait à être confirmée, Intel pourrait faire une belle percée dans le domaine des SoC où pour le moment, il a encore tout à prouver. En effet, malgré quelques smartphones çà et là, ainsi que le Fonepad chez ASUS, on ne peut pas dire que le géant du semi-conducteur perce dans les terminaux mobiles, notamment sous le système d'exploitation majoritaire qui est Android.

A contrario, sur les tablettes sous Windows 8 le fabricant fait carton plein, même si les ventes ne suivent pas toujours comme nous avons pu le voir à plusieurs reprises. S'encanailler avec Samsung, qui est l'un des principaux acteurs sous Android, pourrait être une très bonne nouvelle pour le fondeur de Santa Clara.

Pourquoi Intel alors que Samsung fabrique ses propres puces ?

Le plus intéressant - et sur lequel il sera certainement impossible d'avoir la réponse - concerne le pourquoi de ce choix. En effet, Samsung fabrique ses propres puces, mais en utilise beaucoup d'autres par ailleurs, que ce soit chez Qualcomm, Broadcom, etc. Mais le choix d'Intel ne doit certainement rien au hasard. 

Le fondeur est en recherche de partenaires et pourrait très certainement baisser drastiquement son tarif afin d'être particulièrement agressif vis-à-vis de ces concurrents, quitte à perdre de l'argent sur cette plateforme Clovertrail+. Pour Samsung, cela peut aussi être un choix stratégique de placer Intel dans l'entrée de gamme et ses Exynos au-dessus, notamment sur les tablettes Galaxy Note qui sont placées plus haut chez le constructeur.


chargement
Chargement des commentaires...