Electronic Arts ne développe plus de jeux pour Wii U

Babe I'm gonna leave you 166
Kevin Hottot

Il y a deux ans, lors de l'E3 2011, Electronic Arts annonçait un « partenariat sans précédent » avec Nintendo pour la fourniture de jeux sur Wii U. Depuis, quatre titres de l'éditeur sont sortis sur la console nippone, et EA dit avoir rempli son contrat, alors que plus aucun jeu n'est en développement à Redwood.

Wii U

Il était une fois, un partenariat entre EA et Nintendo

« Nous n'avons actuellement aucun jeu en développement pour la Wii U ». La déclaration de Jeff Brown, le porte-parole d'Electronic Arts devant nos confrères de Kotaku ne laisse aucune place au doute. EA, l'un des plus grands éditeurs du monde boude la Wii U, et le fait savoir. Pourtant, la collaboration entre Nintendo et EA était prometteuse, si bien que John Riccitiello, l'ancien PDG de l'éditeur était monté sur scène lors de l'E3 2011 pour prendre la défense de la console. 

« Ce que propose la nouvelle console de Nintendo parle directement aux joueurs des titres d'EA Sports et d'EA Games. La nouvelle console de Nintendo produira des images épatantes en haute définition, et de nouvelles opportunités de gameplay. Nous sommes impatients de voir du contenu d'EA sur cette plateforme », déclarait le dirigeant sur la scène de l'E3 il y a deux ans. 

De l'idylle au divorce

Mais que s'est donc t-il passé ces 24 derniers mois pour qu'Electronic Arts retourne ainsi sa veste ? Quatre jeux de l'éditeur sont parus sur la console de Nintendo depuis sa sortie : Mass Effect 3, Need For Speed : Most Wanted,  Madden NFL 13 et FIFA 13. Tous sont arrivés plusieurs mois après leurs déclinaisons sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3, ce qui a fortement influé sur leurs ventes d'autant que certains étaient déjà disponibles depuis bientôt un an. Jugez plutôt de leurs résultats à ce jour : 

  • FIFA Soccer 13 : 70 000 exemplaires
  • Mass Effect 3 : 50 000 exemplaires
  • Madden NFL 13 : 30 000 exemplaires
  • Need For Speed Most Wanted : 20 000 exemplaires

Au total, sur les sept millions de boîtes de jeux ayant trouvé preneur sur Wii U, les licences les plus fortes d'Electronic Arts ont réussi au total à en représenter seulement 200 000. Un véritable échec pour l'éditeur, plutôt habitué à vendre ses titres par millions sur les autres plateformes. 

Le côté commercial n'est pas le seul à devoir être pris en compte. La technique a ici également son importance, comme le montrent les récentes déclarations de DICE, un studio d'EA, à propos des performances de la Wii U. Selon la firme la console n'était pas capable de faire fonctionner le moteur Frostbite 2 dans des conditions satisfaisantes. Or, l'éditeur a mis au point une nouvelle version du moteur, encore plus gourmande pour les consoles de Microsoft et de Sony, et la plupart des jeux à venir, comme le prochain épisode de Mass Effect, ou Dragon Age III utiliseront l'un des deux moteurs. L'impasse sur la Wii U est alors obligatoire. Il restait encore un espoir pour les jeux de sports de la firme, qui ont une architecture différente, espoir qui vient de s'envoler avec les récentes déclarations de Jeff Brown.

On se demandera si d'autres ruptures de ce genre ne sont pas à prévoir du côté d'autres éditeurs majeurs comme Activision, ou Ubisoft. Ce dernier a rencontré un certain succès avec Zombi U qui a lui seul s'est vendu deux fois plus que l'ensemble des titres EA. Il faut rajouter à cela Assassin's Creed 3 et Just Dance 4 qui pointent respectivement à 140 000 et 180 000 unités vendues. Pour Activision, il est encore difficile de juger. Les 180 000 ventes de Call of Duty : Black Ops II sont encourageantes, tout comme les 120 000 boîtes de Skylanders Giants qui ont trouvé preneur, mais le reste de son catalogue a fait chou blanc. Est-ce suffisant pour motiver le géant de l'édition ? 


chargement
Chargement des commentaires...