Windows 8, échec et mat ?

Et chèque et maths 629
Par
le samedi 18 mai 2013 à 09:42
Nil Sanyas

À moins d'être un fanboy (ou une fangirl) ou d'être aveuglé par ses couleurs criardes, il est aujourd'hui difficile de nier que Windows 8 est un échec, tout du moins pour le moment. Si sa future mise à jour Blue permettra peut-être d'inverser la tendance, le constat après sept mois de commercialisation est pour le moins inquiétant.

actualités windows8

100 millions de Windows 8, mais... 

Le 17 mars 2012, peu après la sortie de la « Consumer Preview » de Windows 8, Vincent Hermann publiait un édito pour le moins prophétique. Pointant du doigt les problèmes d'ergonomies de Windows 8, il notait déjà à l'époque la trop grande importance de Metro vis-à-vis du Bureau (Desktop), ce qui n'était pas sans causer de problèmes. Depuis, Windows 8 et RT ont donc vu le jour en octobre dernier, et le bilan à court terme n'a rien d'exceptionnel.

Certes, Microsoft peut toujours avancer que 100 millions de copies ont été écoulées en six mois, ce qui est une belle performance, dans la lignée de Windows 7 et supérieure à Vista. Il faut toutefois relativiser : en 2007, lors de la sortie de Vista, il se vendait moins de PC qu'aujourd'hui, ceci malgré la crise actuelle que connait le secteur. Surpasser Vista n'est donc pas un exploit en soi, surtout que cet OS ne s'est pas fait connaître pour son succès commercial, au contraire d'un XP ou même d'un 7.

Mais malgré ces 100 millions de copies, dues principalement aux ventes liées, nous pouvons bien avancer que Windows 8 est un échec, ceci pour les trois raisons suivantes :

Windows 8 n'a pas su relancer le marché des PC : à la peine durant le premier semestre 2012, le marché des PC attendait son Messie. En effet, Windows a souvent servi de base pour relancer le secteur, à l'instar de la sortie d'une nouvelle console de jeux vidéo. Si peu avant son lancement, les ventes peuvent se tasser, nous savons que le grand public dans un premier temps, et les professionnels quelques années après, profitent de l'occasion pour renouveler leur matériel.

Mais l'effet Windows 8 n'a pas eu lieu. En fait, le marché a même atteint des niveaux records de baisses, comme si le nouveau Windows n'avait même pas vu le jour. Le grand public n'a pas renouvellé ses machines, et les professionnels restent sceptiques. Si Blue (Windows 8.1) changera peut-être la donne, les premiers trimestres de l'ère Windows 8 ne resteront pas dans l'histoire pour les bonnes performances du marché des PC.

Windows 8 a encore tout à prouver dans le secteur des tablettes : si bien sûr il est trop tôt pour faire un réel bilan de Windows pour le marché des tablettes, nous ne pouvons toutefois pas être spécifiquement optimistes. Certes, selon une récente étude, Windows 8 et RT ont réussi à capter 7,5 % du marché au premier trimestre. Mais il s'agit des livraisons, et non des ventes, soit une différence potentiellement non négligeable.

Enfin, au regard des nombreuses baisses de tarifs réalisées par les partenaires de Microsoft ces derniers mois, sans compter l'arrêt de l'ATIV Tab de Samsung à peine après quelques mois de vie, nous pouvons sérieusement nous demander si les sociétés ne croulent pas sous des stocks de tablettes sous Windows...

Windows Phone 8 reste un nain dans le monde des smartphones : l'équation est simple, Nokia représente la plupart des ventes de Windows Phone dans le monde (près de 80 %) et les Lumia ne se sont écoulés qu'à 7,3 millions d'exemplaires entre octobre 2012 et mars 2013. Une goutte d'eau quand on sait que rien qu'au dernier trimestre de l'an passé, près de 145 millions de smartphones sous Android ont trouvé preneur, plus de 43 millions d'iPhone et même plus de 7 millions de BlackBerry.

Là encore, les ventes d'appareils sous Windows Phone, et en particulier les Lumia, ont toutes les chances de croître dans les mois à venir. Mais dans quelles proportions ? Même une augmentation de 100 % ne suffirait pas à rendre réellement crédible l'OS mobile de Microsoft face au duo infernal Android/iOS. Une crédibilité pourtant indispensable si la firme de Redmond et ses partenaires veulent attirer les développeurs, et ainsi multiplier les applications sur la plateforme et donc séduire de nouveaux clients. Un cercle vertueux qui fonctionne à plein pour Android et l'iPhone, et qui se transforme en cercle vicieux pour la concurrence.

windows blue

Windows Blue.

Une prise de risque à saluer

Ces échecs sont-ils momentanés ou durables ? Devra-t-on attendre la prochaine version de Windows pour obtenir satisfaction ou la crise est-elle plus profonde ? Pour de nombreux spécialistes à travers le monde, la question ne se pose pas quant à l'échec de Windows 8, et Blue semble plus être une réponse désespérée qu'autre chose, même si cette version pourrait combler les désirs de certains mécontents.

Toutefois, d'autres points de vue existent. Le Canadien Brad Moon estime par exemple que cet échec n'est pas une mauvaise chose. Pourquoi ? Tout simplement parce que Microsoft a pris un risque en lançant Windows 8. Alors qu'il aurait pu se contenter d'une simple évolution de Windows 7, lui permettant ainsi de sauvegarder son propre secteur, Microsoft a tenté d'infiltrer le marché des tablettes. Certes, les résultats ne sont pas forcément au rendez-vous, mais la firme de Redmond a pris des risques, ce qui n'avait pas été fait depuis 2001 et le lancement de la Xbox. Or pour Brad Moon, on ne peut qu'applaudir cette prise de risque, tant Microsoft a été critiqué dans le passé pour rester trop confortablement dans ses pantoufles.

« Cette vieille maxime « Vous ne pouvez pas réussir sans échec » est vraie dans les affaires et peut-être encore plus quand il s'agit de sociétés technologiques » rappelle ainsi Brad Moon. Windows 8 est ainsi un signe positif pour lui, peu importe qu'il soit plus ou moins apprécié et adopté. Ne reste désormais plus qu'à Microsoft de mettre en place les ajustements suffisants pour corriger le tir. Blue sera-t-il suffisant ? En cas de réponse négative à cette question, Microsoft devra alors serrer les dents encore de nombreux mois et préparer une nouvelle riposte.


chargement
Chargement des commentaires...