Google Chrome bientôt n°1 en France et en Europe

Et déjà n°1 en Espagne 61
Nil Sanyas

En progression constante depuis son lancement fin 2008, Google Chrome rattrape un à un tous les navigateurs existants. En Espagne, il est d'ores et déjà numéro un. Quant à la France, Internet Explorer doit ressentir son souffle sur sa nuque.

AT Internet navigateurs 2013

Microsoft craint Chrome depuis le début

En mai 2009, alors que Chrome n'avait qu'une poignée de mois de vie et ne captait qu'un petit pourcent du marché mondial des navigateurs, Microsoft annonçait craindre un futur monopole de Google. Une crainte qui faisait sourire à l'époque, mais qui aujourd'hui a bien plus de sens. Si les niveaux d'utilisation d'Internet Explorer et Mozilla Firefox restent encore très élevés dans le monde, ceci sans compter Safari, Opera et tous les autres navigateurs du marché, la croissance de Google a tout de même de quoi interpeller.

En moins de trois ans, selon AT Internet, Chrome a ainsi gagné près de 20 points de parts de marché en Europe, tandis qu'Internet Explorer a perdu près de 25 points. Résultat, en avril 2013, Chrome a représenté 25,8 % des visites (un record), contre 28,8 % pour IE, 21,9 % pour Firefox et 16,7 % pour Safari, qui signe lui aussi un nouveau record.

Comme le graphique ci-dessus le montre parfaitement, la chute d'Internet Explorer est impressionnante. En un an à peine, le navigateur de Microsoft a ainsi perdu 9,4 points. Mozilla a aussi souffert, avec un recul de 4 points tout rond. Google et Safari ont pour leur part crû respectivement de 6,5 et 4,9 points.

Chacun son n°1 

AT Internet navigateurs 2013

Statistiques intéressantes, parmi tous les grands pays d'Europe (hors Italie), aucun numéro un n'est similaire. IE domine la France avec 27,5 % des visites, mais d'une très courte tête (+0,3 point par rapport à Chrome), tandis que Firefox est leader en Allemagne avec 39,1 % du marché. De l'autre côté de la Manche, c'est Safari qui mène le bateau avec 32,4 % du marché. Enfin, Chrome confirme son ascension en Espagne avec 32,1 % des visites, avec déjà cinq points d'avance sur IE et près du double des parts de Firefox.

Au regard des évolutions de ces dernières années, il faut toutefois s'attendre à encore certains changements. La France devrait ainsi adopter Chrome en majorité et rejoindre l'Espagne. Et au Royaume-Uni, Chrome devrait reléguer IE en troisième position.

AT Internet rappelle qu'Internet Explorer est passée sous la barre symbolique des 30 % en Europe en mars dernier. Une bien piètre performance quand on sait qu'il y a une dizaine d'années, le navigateur de Microsoft captait plus de 90 % des visites du Web. Dans certains pays, cette importance dépassait même les 95 %.


chargement
Chargement des commentaires...