Nouveau billet de 5 € : des détecteurs pas à jour, des commerçants sceptiques

Le mal aimé 118
Sébastien Gavois

Alors qu'il est disponible depuis deux semaines à travers l'Europe, le nouveau billet de 5 euros fait couler beaucoup d'encre et il a parfois du mal à trouver sa place. En effet, il est parfois refusé par certains commerçants qui ne semblent pas encore le connaitre, ainsi que par certains détecteurs automatiques qui ont besoin d'une mise à jour... lorsqu'elle est disponible.

Nouveau Billet 5 € Nouveau Billet 5 €

Le 2 mai, la Banque Centrale Européenne (BCE) a mis sur le marché un nouveau billet de 5 euros qui viendra à terme remplacer celui que l'on connait depuis maintenant plus de 10 ans. Comme le précise l'établissement financier, l'accent a été mis sur la sécurité : « il a bénéficié des progrès technologiques réalisés dans les processus d’impression fiduciaire depuis l’introduction de la première série, il y a plus de dix ans, et comporte de nouveaux signes de sécurité améliorés ».

Un billet de 5 € plus sécurisé... mais refusé par certains détecteurs automatiques

Sur le papier, la mécanique semblait bien huilée, mais la réalité du terrain a été légèrement différente. En effet, que ce soit en France, en Belgique ou encore au Luxembourg par exemple, certaines personnes se sont retrouvées face à des commerçants qui ont tout simplement refusé ce billet de 5 euros de la série  « Europe ». La raison est simple : elles ne semblaient pas le connaitre et pensaient qu'il s'agissait d'un faux. Même si la BCE a mené des campagnes d'informations depuis plusieurs mois, il faut bien avouer que certaines personnes ignorent encore son existence.

La situation se corse un peu plus avec les détecteurs automatiques de fausse monnaie qui nécessitent parfois une mise à jour afin de prendre en compte la nouvelle coupure. Certains modèles plus anciens devront même être changés faute de pouvoir être mis à jour, ce qui engendre des frais supplémentaires qui sont rarement les bienvenus.

Vinci Parking

 

Même son de cloche pour les caisses automatiques qui n'acceptent pas toujours le nouveau billet de 5 €. Nos confrères luxembourgeois de RTL.lu précisent d'ailleurs que les parkings Vinci du pays ne l'accepteraient pas, mais cela devrait être le cas d'ici un mois et demi selon le directeur de Vinci Park Luxembourg. Nous avons contacté la société pour savoir ce qu'il en est pour la France.

Le Code pénal définit les obligations, la BCE appelle à la prudence

Pour rappel, sachez que l'article R642-3 du Code pénal annonce que « le fait de refuser de recevoir des pièces de monnaie ou des billets de banque ayant cours légal en France selon la valeur pour laquelle ils ont cours est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 2e classe », soit 150 € au plus d'après Légifrance.

Le problème étant aussi que, de son côté, la BCE précise qu'« en remettant à un tiers un billet dont vous pensez ou croyez qu’il est faux, vous êtes passible de poursuites pénales. Un faux billet n’ayant aucune valeur, il est important de rester vigilant. Vous ne recevrez aucune indemnisation pour un faux billet que vous aurez accepté ».

C'est donc aux commerçants et aux clients d'être attentifs, mais cela n'est pas forcément évident étant donné que tout le monde n'a pas encore eu en main le nouveau billet de 5 €, et que certains détecteurs ne parviennent pas à l'authentifier.

Billet 5 €BCE

Dernier problème : le nouveau billet de 5 € est difficilement trouvable en France

Un dernier point important est également à soulever : la disponibilité du nouveau billet de 5 euros. Michel Prieur, numismate français directeur de publication sur le site spécialisé CGB.fr, annonçait le jour du lancement que « renseignements pris à la Banque de France, les banques n'en ont pas encore, seuls la Banque Postale, peut-être, et le Crédit Mutuel [en ont]. Vérification faite à la Banque Postale de la place de la Bourse, ils recevront leurs billets 5 euros nouveaux le 13 mai... ». Difficile de bien appréhender cette nouvelle coupure sans l'avoir en main.

D'après les derniers chiffres de la Banque Centrale Européenne, environ 1,5 milliard de billets de 5 € sont en circulation, mais aucun ratio entre l'ancien et ne nouveau n'est précisé. Nul doute qu'il doit être relativement faible.  La BCE estime qu'il faudra attendre l'automne pour que le nouveau billet de 5 € soit, en moyenne dans la zone euro, disponible en plus grande quantité que ceux de la première série.

Billets 5 € circulation BCE

Nous avons interrogé la Banque de France qui, pour l'instant,  n'a pas la répartition entre le nouveau et l'ancien billet de 5 €. Néanmoins, elle nous précise que sa diffusion devrait prendre un peu de temps, notamment parce  que la nouvelle coupure n'est quasiment pas diffusée via les distributeurs automatiques. En effet, ces derniers sont généralement approvisionnés en billets de 10 €, 20 € et 50 €.


chargement
Chargement des commentaires...