Le recap' des tests : la mobilité pour toutes les bourses

Du haut de gamme, mais pas seulement 35
Kevin Hottot

Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, le récapitulatif des tests s'attarde sur une sélection de smartphones haut de gamme ainsi qu'une tablette chinoise de 7 pouces aux allures de couteau Suisse. Pour savoir de quoi il retourne, suivez le guide.

Entamons avec le Galaxy S4 de Samsung, dans sa version équipée de la puce Exynos octocore. En effet, comme nous le soulevions précédemment, deux modèles de Galaxy S4 cohabitent. L'un avec une puce Snapdragon 600 quadricoeur, et l'autre avec l'Exynos 5410, dotée de huit coeurs.

Samsung Galaxy S4 : huit coeurs valent-ils mieux que quatre ?

Vendu sous la référence GT-i9500, ce Galaxy S4 ne se distingue du modèle vendu en France le GT-I9505 que par son SoC qui vient remplacer le Snapdragon 600 à 1,9 GHz. La puce Exynos du GT-I9500 se compose de huit coeurs dont 4 coeurs Cortex A7 pour une autonomie maximale et 4 coeurs Cortex A15 pour des performances pures, le tout est accompagné d'une puce PowerVR SGX544MP faisant office de GPU.

Comment ce changement de processeur se traduit-il au niveau des performances de ce smartphone, mais aussi concernant son autonomie ? Ces différences sont-elles significatives lors d'une utilisation quotidienne ? C'est à découvrir dans l'article d'Engadget. :

Samsung Galaxy S4

BlackBerry Q10 : de l'intérêt d'un clavier sur un smartphone

Nouvellement arrivé sur le marché des smartphones haut de gamme, le BlackBerry Q10 ne manque pas d'originalité. Si son clavier est un signe distinctif évident, il ne faut pas oublier son système d'exploitation, sobrement baptisé BlackBerry 10, très différent d'Android ou de Windows Phone 8 à l'usage.

Côté matériel, on retrouve un écran Super AMOLED carré de 3,1 pouces affichant 720 x 720 pixels, sous lequel se cache une puce Qualcomm MSM8960, dont les deux coeurs sont cadencés à 1,5 GHz, soit la même chose que dans le Z10.

Il s'accompagne également de 2 Go de mémoire vive ainsi de 16 Go pour le stockage, une quantité qui peut s'étendre grâce à un lecteur de cartes microSDHC. Est-ce assez pour faire du Q10, vendu à 649 euros, une référence sur le marché ? Réponse tout de suite, chez nos confrères de The Verge :

BlackBerry Q10

Sony Xperia SP : SPlendide ?

Un peu moins cher que les deux modèles au-dessus, puisqu'il ne faut compter que 420 euros pour se l'offrir, le Xperia SP de Sony occupe un créneau intéressant. En effet, s'il fait l'impasse sur les puces quadruple coeur à la mode, il se contente tout de même d'une puce Qualcomm S4 Pro dont les deux coeurs fonctionnent à 1,7 GHz et accompagné d'un GPU Adreno 320, le tout sous une robe en aluminium.

Côté affichage, une dalle de 4,6 pouces dotée d'une définition de 1280 x 720 pixels assure l'essentiel, tandis qu'Android 4.1.2 (Jelly Bean) est aux commandes. Le modem supporte les réseaux 3G+ jusqu'à 42 Mbps ou 4G jusqu'à 100 Mbps. Ce smartphone a-t-il tout pour plaire ? Nos confrères de GSM Arena vous le diront :

SONY Xperia SP

JXD P1000 : une tablette chinoise bonne à tout faire ?

Terminons ce récapitulatif avec un produit bien plus abordable que les trois précédents. Il s'agit d'une ardoise chinoise de 7 pouces : la JXD P1000, que nos confrères des Numériques ont eu l'occasion de tester. Disponible à partir de 169,90 euros, cette tablette ressemble sur le papier à un vrai couteau Suisse.

En effet, elle intègre un tuner TV analogique (inutile en France donc) d'un tuner FM, et de deux emplacements pour cartes SIM afin de profiter d'une connectivité 3G. Par ailleurs, elle se dote d'une fonction téléphone. Cependant, le reste de ses prestations est-il à la hauteur ou avons-nous affaire à une énième ardoise à éviter ? C'est à découvrir sans plus tarder.


chargement
Chargement des commentaires...