Xavier Niel : « un jour nous allons couper pour de bon » la publicité

Message d'amour à Google 184
Nil Sanyas

Est-ce une énième boutade comme il en a l'habitude ou une véritable défiance, envers Google notamment ? Lors de récente entrevue accordée au Financial Times, Xavier Niel, le fondateur d'Iliad, a annoncé qu'il n'en avait pas fini avec le blocage de la publicité, et qu'un jour, qui sait, le blocage sera définitif.

Free AdGate option Freebox

Google directement visé

« Nous allons continuer. Nous allons couper les publicités de temps en temps, et un jour nous allons les couper pour de bon. » Google est prévenu, ses partenaires commerciaux aussi. Le fameux « AdGate » qui a éclaté en début d'année suite au blocage de la publicité pourrait bien vivre de nouveaux épisodes dans les mois ou années à venir. Le patron d'Iliad laisse en tout cas la porte ouverte à une telle éventualité.

Impliquant le gouvernement, mais aussi de nombreuses associations, l'affaire a même relancé le débat sur la neutralité du net. « Bloquer un service internet dans le cadre d’une négociation commerciale constitue pour l’ASIC une rupture du principe de neutralité de l’internet » expliquait ainsi l'Association des services internet communautaires, qui représente de nombreux acteurs français du Web, dont un certain Google France.


Mais si ce dernier était lésé suite au blocage de la publicité (aujourd'hui désactivé par défaut), il en était de même pour tous les sites diffusant ses publictés. Et même si les Freenautes équipés de la Freebox Révolution ou les abonnés à Free Mobile restent une minorité, leur poids n'en demeure pas moins non négligeable.

Ne pas se coucher face au gouvernement

Il est de plus intéressant de noter que la défiance de Xavier Niel ne s'arrête pas à Google. Avant d'annoncer la possibilité de bloquer la publicité pour de bon, le milliardaire a ainsi déclaré au sujet de l'intervention de Fleur Pellerin : « Vous pensez qu’on est allés se coucher quand le ministère nous a demandé d’arrêter ? Et après, qu’est ce qu’il va nous faire ? » Rappelons que Free avait désactivé par défaut son bloqueur de publicité intégré à la Box quelques jours après le scandale. Si cela concordait aves les souhaits de Fleur Pellerin, cette modification était en réalité prévue.

fleur pellerin

Pour Xavier Niel, ni le gouvernement ni Google ne sont donc des obstacles, bien au contraire. Reste que les problèmes perdurent et que de nombreux services Web, et en particulier YouTube, connaissent parfois des difficultés d'accès. À ce sujet, Alain Bazot, le président de l'UFC-Que Choisir, vient à l'instant d'annoncer qu'il avait saisi le président de l'ARCEP afin de savoir où en était l'avancement de son enquête vis-à-vis du conflit entre Free et Google. Cette enquête, qui a débuté il y a maintenant près de six mois, avait pour but de comprendre les raisons d'un problème dont le principal perdant est l'internaute.


Nous avons contacté l'ASIC, le Conseil National du Numérique, Les Régies Internet (qui compte de nombreuses grandes régies françaises) ainsi que le Cabinet de Fleur Pellerin afin d'obtenir leurs réactions suite aux propos de Xavier Niel.


chargement
Chargement des commentaires...