Selon le PDG d'Acer, une tablette sous Windows RT n'a aucun intérêt

Acer les freins 98
Damien Labourot

Acer tenait un événement la semaine dernière où étaient présentés l'Iconia Tab A1-810, une tablette de 7,9" sous Android 4.2 et les Aspire P3 (Ultrabook) et R7 (portable) sous Windows 8. Le PDG du fabricant taiwanais a de nouveau donné son point de vue à propos des tablettes sous Windows RT : « En toute honnêteté, il n'y a aucun intérêt à faire un produit avec cette version de [Windows] RT ».

  Acer Iconia Tab W310

Windows RT n'a pas vraiment d'intérêt...

Acer n'aime visiblement pas Windows RT. Ce n'est pas la première fois que le constructeur donne son point de vue en la matière, puisque déjà l'année dernière, il avait repoussé sine die la sortie d'un éventuel produit pour accompagner le système d'exploitation pour processeur ARM de Microsoft. On se souvient alors que la marque avait indiqué travailler sur une tablette, et que celle-ci devait sortir durant le second trimestre 2013.

Oui mais voilà, nous arrivons à la date fatidique. Mais c'était sans compter sur une déclaration de la part de Jim Wong, le PDG de la marque taiwanaise, qui a indiqué, lors de la session de questions / réponses suite à la présentation à New York, qu'« En toute honnêteté, il n'y a aucun intérêt à faire un produit avec cette version de [Windows] RT ».

Microsoft appréciera certainement le jugement de valeur concernant son système d'exploitation dédié aux puces ARM. S'il est vrai qu'il est loin d'être parfait, il a au moins le mérite d'exister et permet à certains fabricants de sortir des produits originaux avec une autonomie importante. Mais le principal défaut de cet OS est de ne pas être compatible avec le parc logiciel pour Windows et il faut se contenter des applications du Windows Store.

... pour Acer qui ne s'appuie que sur des puces X86 d'Intel

Mais pour le patron d'Acer, la donne est certainement aussi très différente. En effet, que ce soit les Iconia Tab W510, W710, ou la future W310 qu'Amazon a subtilement mis en ligne ce weekend aux États-Unis, il y a une série de points communs : toutes sont livrées sous Windows 8 et toutes exploitent des processeurs d'Intel.

En l'occurrence, les W310 et W510 s'appuient sur l'Atom Z2760 de la firme de Santa Clara, qui a déjà montré à plusieurs reprises qu'il tenait la route que ce soit en termes de performances ou de consommation énergétique par rapport aux SoC de Qualcomm ou de NVIDIA. Des puces que l'on retrouve au sein des tablettes Surface RT de Microsoft ou encore au sein du XPS 10 chez Dell.

Mais on peut dès lors très bien comprendre l'intérêt de la manoeuvre du président d'Acer. Discréditer la plateforme concurrente à celle qu'il utilise ou qu'il va exploiter au sein de ses propres produits.


chargement
Chargement des commentaires...