Electronic Arts se séparerait de 10 % de son effectif

Les studios de jeux sociaux en première ligne 26
Kevin Hottot

Electronic Arts vient de confirmer que de nouveaux licenciements étaient en cours dans l'entreprise. Si le communiqué de la firme ne précise pas leur nombre ni les filiales impactées, il serait question de 10 % de l'effectif soit environ 900 emplois concernés.

  Electronic Arts Logo

Les temps sont très durs chez Electronic Arts dernièrement. Les licenciements s'enchaînent, après la fermeture du studio Visceral Games de Montréal en février dernier, il serait question cette fois-ci du label EA Partners, éditeur de la série Crysis, et de la fermeture de Quicklime et de Popcap Vancouver. Ce dernier studio est à l'origine de la plupart des jeux  « d'objets cachés » de l'éditeur. Les franchises Bejeweled et Plants vs Zombies ne sont donc pas concernées pour le moment. 

Si Larry Probst, l'actuel PDG d'EA ne confirme pas le nombre d'employés impactés par ces licenciements, actuellement estimé à 900 personnes, soit 10 % de son effectif total, il a confirmé à ses employés via un mémo que des limogeages étaient en cours. « Ces dernières semaines, la direction a été chargée d'évaluer chacun des domaines de notre business pour établir des priorités claires et une structure organisationnelle plus efficace. Cette procédure nous conduit à prendre des décisions difficiles à propos du nombre de personnes et de bureaux nécessaires pour atteindre notre but. Les réductions de personnel que nous avons communiquées ces deux dernières semaines représentent la majorité de notre plan d'action », affirme le dirigeant.


Outre les licenciements, il est également question d'une réorganisation au plus haut niveau. Peter Moore, directeur général de l'éditeur, se voit attribuer les fonctions marketing centrales, tandis que Todd Sitrin s'occupera des équipes marketing des labels et de l'analyse. Ceci devrait permettre de rendre plus cohérents les messages délivrés pour chacune des franchises de l'éditeur. Concernant Origin, la plateforme dématérialisée passe sous la coupe de Franck Gibeau, l'actuel directeur des labels.

Les changements étant effectifs dès à présent, il sera intéressant de comparer les résultats d'Electronic Arts obtenus pendant l'année fiscale en cours avec ceux de l'année fiscale 2013, qui devraient être dévoilés dans moins de deux semaines. Peut-être en apprendrons-nous davantage sur les diverses fermetures qui viennent d'avoir lieu.


chargement
Chargement des commentaires...