Un membre de LulzSec écope d'un an de prison pour son attaque contre Sony

Ne passez pas par la case Départ 31
Vincent Hermann

LulzSec s’est particulièrement illustré à travers de larges opérations « vengeresses », notamment contre la CIA et le Sénat américain via des attaques par déni de service et contre Sony Pictures. C’est dans le cadre de l’enquête sur le piratage de ce dernier que plusieurs membres présumés du mouvement avaient été arrêtés. Pour l’un d’entre eux, Cody Kretsinger, le couperet est tombé : ce sera un an de prison.

sony pictures

 

L’année 2011 avait été pour Sony catastrophique sur le plan de la sécurité. L’infrastructure de plusieurs services avait été attaquée et des fuites importantes de données personnelles avaient été recensées. Sony avait dû investir des millions de dollars pour réformer sa politique de sécurité, sans parler des plans de dédommagement et de protection des données mis en place.

 

En 2011, l’enquête du FBI mène à l’arrestation de plusieurs membres présumés de la mouvance LulzSec. Ce fut notamment le cas de Raynaldo Rivera et de Cody Kretsinger, tous deux d’Arizona. Ce dernier, connu sous le pseudonyme « Recursion », est mis en examen en septembre 2011. Il faudra cependant attendre avril de l’année suivante pour qu’il plaide coupable dans un tribunal fédéral. Il était accusé de conspiration et de détérioration d’équipements informatiques protégés. En l’occurrence, les serveurs de Sony Pictures Entertainment.

 

Âgé de 25 ans, Cody Kretsinger a appris hier la sentence dans un tribunal de Los Angeles : un an et un jour de prison ferme. La peine sera accompagnée de 1 000 heures de travaux d’intérêt général après sa sortie de prison. Il devra également payer 605 663 dollars, le montant estimé des réparations suite à son attaque contre Sony.

 

Le montant des dégâts est très important mais Cody Kretsinger n’y était pas allé de main morte. Son attaque était basée sur des injections SQL et lui avait permis de briser les défenses de la firme nippone, dont LulzSec s’était d’ailleurs copieusement moqué. Le dédommagement tient également compte des conséquences du piratage puisque le plan de protection des données avait été mis en place pour compenser la révélation des données personnelles de milliers de comptes utilisateurs.

 

Notez que Cody Kretsinger risquait jusqu’à 15 ans de prison ferme selon les charges qui pesaient contre lui.


chargement
Chargement des commentaires...