Facebook Home : la déception ?

Facebook, rentrer maison 31

Comme prévu, Facebook Home est disponible depuis ce vendredi. Proposé uniquement aux USA et pour certains smartphones sous Android uniquement, il a rapidement été possible de l'installer sur n'importe quel appareil. Nous en avons profité de voir ce qu'il en était et si la révolution des usages promise était au rendez-vous.

Pour tout vous avouer, nous avions au départ prévu de passer notre week-end à décortiquer Facebook Home dès sa sortie vendredi soir. Mais, dès nos premiers essais, nous avons vu que cela ne serait pas le cas et que cela n'en vaudrait pas la peine. La promesse de Facebook Home était au départ de pénétrer un peu plus en profondeur le système Android afin de remplacer l'interface par défaut par une autre, entièrement centrée sur Facebook et bien plus pratique, bien mieux pensée. Révolutionnaire en quelques sortes.

Autant dire que nous avons été déçus.

Pour installer Home, il suffit de se rendre sur le Play Store de Google, du moins s'il est disponible pour votre appareil. En France ce n'est encore le cas pour personne et il faut donc trouver un fichier APK spécifique. Celui-ci est assez léger, l'application n'étant qu'une sorte de coquille vide, avec des tas de liens vers d'autres. Une fois l'opération terminée, vous devrez décider de remplacer votre « Launcher ».

Dès lors, un appui sur le bouton principal de votre appareil vous renverra vers l'affichage par défaut de Home qui fonctionne de pair avec l'application Facebook et Messenger qui ont été mis à jour pour l'occasion.

Facebook HomeFacebook HomeFacebook Home

Home : si vous n'êtes pas qu'un « Facebook junkie » passez votre chemin

Mais à qui s'adresse Facebook Home ? Principalement à ceux qui utilisent leur smartphone quasiment uniquement pour Facebook. Les notifications des autres applications seront noyées, la barre leur étant dédiée n'étant quasiment plus visible par défaut (il faudra aller la chercher avec une gestuelle en haut de l'écran).

Au lancement, vous verrez les derniers statuts de vos amis, non pas rangés comme « les plus récents », mais seulement ceux qui sont visibles « À la une ». Un choix apparemment impossible à modifier pour le moment. Graphiquement, c'est plutôt réussi : les photos apparaissent en grand en fond, accompagnées du statut, de l'heure de publication... Si aucune photo n'est présente dans un élément, c'est la couverture du compte de la personne l'ayant publié qui sera utilisée.

Il sera proposé de cliquer sur le pouce « J'aime » directement et, quand cela sera fait, il sera mis en avant via une couleur bleu assez voyant plutôt que le gris utilisé par défaut. On regrettera qu'il n'en soit pas de même en cas de commentaires non lus. En effet, rien ne permettra de faire ressortir le nombre affiché. Pire, des fois celui-ci ne sera pas à jour. Il faudra donc systématiquement cliquer pour s'assurer que c'est bien le cas et afficher la liste. Là encore, tout se fera directement sans avoir besoin de changer de fenêtre et l'expérience est plutôt réussie.

Facebook HomeFacebook HomeFacebook Home

Le premier problème que l'on rencontre réellement se situe au niveau de la navigation dans les différents statuts. Outre le fait qu'ils ne soient pas tous visibles, on retrouvera souvent certaines pages qui, si elles publient abondamment, pourront vite faire de votre pouce un élément de douleur. Il faudra en effet en abuser pour voir tout ce qui a été publié par vos amis en une journée, ou tout du moins ce que Facebook a décidé de mettre à la une. Et pour revenir au début de la liste une fois arrivé au bout ? Rien n'est proposé. Bref, c'est beau, mais encore largement perfectible dans la pratique.

Du côté des notifications, ce sera un peu la même chose. Un simple tapement du doigt sur l'écran les fera apparaitre. Vous pourrez choisir de les suivre ou de les supprimer via un glissé vers la droite. Leur taille limitera par contre le texte qui y est affiché et l'on ne verra parfois pas tout ce qui est nécessaire à savoir ce qu'il en est.

Avec « Chat heads », vos conversations Messenger vous suivent partout

Pour vous rendre dans Messenger, il faudra déplacer votre avatar sur la gauche. L'application se lancera alors. Celle-ci vient d'être mise à jour afin de proposer « Chat heads » qui permet d'avoir systématiquement une bulle représentant une conversation affichée à gauche ou à droite de votre écran, quel que soit l'endroit où vous vous situez : dans les paramètres, dans le navigateur, sur le client Twitter... vous verrez ces petites têtes que vous pourrez déplacer à votre guise et / ou supprimer.

Pour le moment, cela nous semble assez pratique, même s'il faut parfois jouer avec l'emplacement de ces conversations pour lire un texte à l'écran par exemple. Il faudra voir ce qu'il en est à long terme.

Pour ce qui est des applications enfin, vous pourrez y accéder de différentes façons. Soit via la liste de celles qui sont lancées comme toujours, afin de gérer celles que vous voulez fermer pour de bon par exemple. Soit via un déplacement de votre avatar sur la droite de votre écran (la dernière lancée) ou vers le haut.

 Facebook HomeFacebook Home

Dans ce dernier cas, vous verrez une liste qui se compose plusieurs pages. Son organisation semble un rien chaotique par défaut et l'on se demande quel ordre a été utilisé, mais il sera possible de faire du rangement. Vous aurez aussi la possibilité de vous rendre sur la page 0 qui contient une liste alphabétique de ce qui est installé. Malheureusement, il sera impossible de préciser que c'est cela que l'on veut voir à l'arrivée dans cette zone. Vous pourrez aussi passer par ici pour publier un statut, une photo ou un « Check-in » dans un lieu.

La consommation des données est ajustable, mais il manque le mode d'emploi 

Reste la question des paramètres. Ceux-ci sont peu nombreux et vous serrez assez vite redirigés vers l'application Facebook ou Messenger. Ils sont accessibles via le menu de Home ou via une application dédiée. Ils vous permettent certains réglages que l'on jugera vite comme nécessaires avec, par exemple, l'affichage par défaut de la barre de notifications ainsi que l'utilisation des données. Sans que l'on sache ce que cela implique, il sera possible d'opter pour trois réglages : faible, moyenne et élevée.

Facebook HomeFacebook HomeFacebook Home

Par défaut, Home s'affichera à l'écran dès l'allumage de ce dernier, même si vous avez un code PIN pour protéger votre appareil. Les différentes notifications et les statuts de vos amis seront ainsi visibles de n'importe qui, un peu à la manière des écrans qui donnent l'heure pour les autres outils de ce genre. Bien entendu, dès que vous voudrez effectuer la moindre action, ce code sera nécessaire.

Heureusement, il y a une option très utile : « Désactiver Home »

Mais si vous désirez que le code soit demandé avant toute autre chose, une option sera dédiée à cet effet, vous permettant de choisir si Home sera affiché ou non en premier. Mais finalement, le paramètre qui nous aura été le plus utile durant ce test est celui situé tout en haut de la liste : « Désactiver Home ».

D'un simple clic, celui-ci vous permettra de choisir votre « Launcher » par défaut, et de retourner à celui livré avec votre appareil. Certes, il est moins graphique, moins composé de grosses images et il est moins simple à appréhender au quotidien... mais il est bien plus pratique.

Reste maintenant à voir les prochaines améliorations apportées par les équipes de Mark Zuckerberg. Avec une note de 2,4 / 5 et une majorité de 1 étoile sur le Play Store, une remise en question va sans doute être nécessaire et il sera intéressant de voir l'évolution de cet outil dont l'idée même reste bonne, mais nécessitant sans doute une réalisation bien plus poussée avant un lancement de cette ampleur.


chargement
Chargement des commentaires...