Un an seulement avant l'arrêt définitif du support de Windows XP

Et cette fois, rien n'empêchera le système de mourir 125
Par
le lundi 08 avril 2013 à 16:08
Vincent Hermann

Dans un an, jour pour jour, le support technique de Windows XP s’arrêtera totalement. Plus de report possible, plus de Service Pack décalant la date : les utilisateurs seront face au grand néant. Il n’y aura dès lors plus guère de possibilité que de passer à une version plus récente du système de Microsoft ou s’orienter vers un autre produit.

windowsxp

L'arrivée de NT pour le grand public 

La version RTM (Release To Manufacture) de Windows XP est sortie le 25 octobre 2001. Pour les utilisateurs, il s’agissait du premier grand contact avec le noyau NT de Windows. Windows 2000, sur lequel est fondé XP, avait été bien accueilli par le monde professionnel, mais le grand public restait à la « merci » de Windows 98 et Millenium. XP a signé à son arrivée une augmentation très nette de la fiabilité, via notamment son aspect multitâche préemptif 32 bits.

L’histoire de Windows XP est aussi celle de l’explosion des malwares pour la plateforme de Microsoft. Si aujourd’hui Windows 8 est bardé de protections en tous genres, jusqu’à inclure un antivirus, XP était avant son Service Pack 2 exposé aux quatre vents. On se souvient alors que le développement de Vista avait été ralenti car une partie des développeurs avait été réaffectée à cette deuxième grande mise à jour. Contrairement aux Service Packs précédent, le nouveau venu ajoutait de nombreuses fonctionnalités. La plus importante était le centre de sécurité qui intégrait, notamment, un pare-feu.

Un système sous respirateur 

Ces dernières années, Windows XP est surtout devenu synonyme de mort sans cesse repoussée. À cause d’un lancement de Vista particulièrement raté, un fossé s’est creusé et aujourd’hui encore, une part très importante de machines est encore sous XP : 38,75 % selon les derniers chiffres de NetApplications. De fait, le vieux système est placé depuis des années sous respirateur artificiel et Microsoft continue de corriger les failles. Une forme de responsabilité dont l’éditeur se passerait bien puisqu’il consacre désormais son énergie à Windows 8, troisième version à être sortie depuis XP.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Windows XP, armé de son Service Pack 3, continue de recevoir chaque mois ou presque des mises à jour. Le système se trouve depuis longtemps en phase de support étendu, ce qui signifie que seule la sécurité est concernée. Il y a d’ailleurs belle lurette que les nouveaux produits de Microsoft ne sont plus compatibles avec Windows XP. On pourra citer les exemples de la suite Windows Live Essentials et d’Internet Explorer 10, tous deux réservés à Windows 7 et 8.

Arrêt définitif du support dans un an 

Mais désormais, les jours de Windows XP sont plus que jamais comptés. Dans un an jour pour jour, Windows XP verra son support prendre fin. Traduction : si de nouvelles failles de sécurité sont détectées (et il y en aura), elles ne seront plus corrigées. Les utilisateurs se retrouveront alors rapidement avec un système dont les brèches pourront sans problèmes être exploitées notamment par des malwares surveillant leurs victimes depuis des sites spécialement conçus.

Que faire ? Même s’il reste un an, des préparatifs sont nécessaires. La question ne se pose pas si du vieux matériel doit être remplacé. Après tout, Windows XP va sur ses 12 ans d’existence. Dans le cas d’une migration vers Windows 8, l’opération est possible en respectant les prérequis minimaux : un processeur double-cœur à 1 GHz, 1 ou 2 Go de mémoire vive (selon que le système est 32 ou 64 bits) et au moins 20 Go d’espace libre sur le disque dur.

La question peut être en outre posée selon un angle différent : que faire d’une vieille machine, encore fonctionnelle, mais dont le système d’exploitation n’est plus supporté ? La réponse la plus simple est Linux. Bien qu’une telle migration se prépare correctement à l’avance, une version récente d’Ubuntu, Fedora, OpenSuse, Mint Linux ou encore Mageia peut redonner une nouvelle jeunesse à un PC.

La question restera plus douloureuse pour les grandes entreprises. Comme le rapporte en effet le Telegraph, moins de la moitié des grands comptes ont débuté une migration de Windows XP vers Windows 7 ou 8.


chargement
Chargement des commentaires...