Le rapport de la mission Lescure ne sera pas connu avant le 13 mai

En mai, fais ce qu’il te plaît ! 32

Mise à jour : Selon l’AFP, la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a annoncé hier que les conclusions de la mission Lescure ne seraient pas connues avant le 13 mai prochain. « Nous attendons les conclusions de cette mission avec sérénité. Ensuite, il y aura mise en place de concertations thématiques, sectorielles avec l'ensemble des professionnels » a précisé la locataire de la Rue de Valois.

Info PC INpact : Selon nos informations, les conclusions de la mission Lescure ne seront pas connues avant le début du mois de mai. Il s’agit donc d’un nouveau report, puisqu’initialement prévues pour le mois de mars, les recommandations de l'ancien PDG de Canal + avaient été repoussées à la mi-avril.

lescure

 

Mi-juillet, il était annoncé en Conseil des ministres que la mission sur « l’acte 2 de l’exception culturelle », confiée à Pierre Lescure, se déroulerait en trois temps :

  • de juillet à septembre 2012 : diagnostic de l'existant et mise à plat des questions
  • d'octobre à décembre 2012 : auditions et débats contradictoires
  • de janvier à mars 2013 : synthèse et propositions

Lors du bilan de mi-parcours de cette « mission de concertation sur les contenus numériques et la politique culturelle à l'ère du numérique » aux contours très large (de l’Hadopi au financement de la création, en passant par l’accès des publics aux œuvres culturelles), il fut d’ailleurs précisé qu’un document provisoire serait établi pour le 15 mars, afin de rendre un rapport définitif au gouvernement « le 31 mars » 2013.

 

Mais la conduite des travaux de Pierre Lescure a pris du retard. Après avoir annoncé un temps qu’il faudrait attendre mi-avril pour connaître ses propositions, l’on s’achemine désormais vers un nouveau report. Une source proche du dossier nous a effectivement confirmé que le précieux document ne serait pas dévoilé avant le mois de mai, vraisemblablement « au début du mois ».

 

Difficile pour l’heure de connaître le sens définitif des préconisations de l’ancien PDG de Canal +, d’autant plus que ses arbitrages doivent passer entre les griffes d’un comité de pilotage gouvernemental réunissant la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, le ministre de l’Économie et des Finances, Pierre Moscovici, la ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg ainsi que la ministre déléguée à l'Économie numérique, Fleur Pellerin. Ce comité ayant pour rôle de valider ou de rejeter les propositions avant finalisation, il s’avère un lieu propice aux pressions de dernière minute...  

Par Xavier Berne Publiée le 27/04/2013 à 10:34

chargement
Chargement des commentaires...