Malgré les licenciements, le futur PDG de Square Enix dévoile ses ambitions

Tout reprendre depuis zéro 53
Kevin Hottot

Comme nous vous l’annoncions la semaine dernière, Square Enix se porte assez mal. En effet l’éditeur a prévu des pertes exceptionnelles de 13 milliards de yens en raison d’importantes restructurations à venir. Yosuke Matsuda, le futur PDG de Square Enix dévoile ses plans pour l’avenir.

final fantasy


« Dès que j’aurais pris l’important rôle qu’est celui de président, je passerais en revue tous les projets et les actifs de Square Enix sur le principe du budget base zéro. En raison du changement brusque de notre environnement, j’aimerais revoir fondamentalement ce qui marche et ce qui ne marche pas pour notre compagnie. Nous fournirons ensuite nos ressources à ce qui nous semble fructueux et fermerons les vannes pour ce qui ne l’est pas » s’est ainsi exprimé Yosuke Matsuda, le futur PDG de Square Enix.

L’éditeur traverse actuellement une passe difficile puisqu’il a récemment annoncé des « pertes exceptionnelles » à hauteur de 13 milliards de yens, justifiées par des frais de restructuration, et un climat morose qui ne permet pas à ses jeux phares de remplir ses objectifs. Ainsi les 3,4 millions d’exemplaires de Tomb Raider vendus en un mois, et les 3,6 millions d’unités d’Hitman Absolution ne suffisent pas à rentabiliser les investissements qu’ils ont nécessités.

La nouvelle approche de Square Enix se voudra donc plus rationnelle, et chaque yen dépensé devra se justifier avec un retour sur investissement. Difficile d’imaginer que dans de telles conditions la firme prendra des risques en produisant de nouvelles franchises, ou des titres au gameplay novateur. Les sorties de versions remastérisées d’anciens jeux à succès ne sont donc probablement pas près de s’arrêter. La récente annonce concernant la sortie de Final Fantasy X et X-2 sur PlayStation 3 et PlayStation Vita nous le montre bien.

Concernant les réductions de coûts, l’éditeur semble déjà se mettre à l’ouvrage, puisque nos confrères de Joystiq ont eu la confirmation de licenciements ayant eu lieu dans les bureaux de Square Enix à Los Angeles. Si la mesure est actée dans son principe, les détails sont encore flous. Selon des sources internes citées par Joystiq, une quarantaine d’employés seraient concernés, dont la moitié du département marketing (10 personnes), trois à quatre salariés parmi les chargés des relations publiques et une trentaine dans des services annexes comme la comptabilité, le service client ou les services informatiques. Aussi, Mike Fisher, le PDG de Square Enix America serait remercié, ainsi que son responsable marketing, qui quitterait la firme après l’E3. La firme aurait d’ailleurs déjà annoncé à ses employés que le même type de saignées aura lieu en Europe et au Japon.


chargement
Chargement des commentaires...