Firefox fait le plein de nouveautés avec sa nouvelle version 20

Chiffre rond, bon cru 83
Vincent Hermann

Mozilla a enfin publié la version 20 de son navigateur Firefox. Pour un numéro de version emblématique, le navigateur propose des améliorations significatives. Au programme, on notera en particulier le déplacement des téléchargements dans une liste intégrée ainsi que la possibilité d’utiliser le mode de navigation privée dans une fenêtre séparée.

firefox 20

 

Firefox 20 est une mouture relativement importante du navigateur de Mozilla. Contrairement à de nombreuses autres versions, celle-ci apporte plusieurs nouveautés significatives dans le champ fonctionnel, en plus des traditionnelles améliorations sous le capot. De fait, Firefox 20 propose bien une hausse des performances générales (chargement des pages, téléchargements, fermeture, etc.)

 

L’une des nouveautés principales est clairement le nouveau mode de navigation privée. Pour rappel, ce dernier permet de naviguer dans une session spéciale n’enregistrant aucune trace. Ceci est valable pour l’historique complet, les identifiants, les téléchargements, les cookies et toutes les données que peut générer le navigateur. Or, jusqu’à présent, le mode de navigation privée (MNP) était exclusif : il remplaçait la navigation classique, et il fallait donc fermer la fenêtre pour revenir au mode normal. Ce n’est plus le cas.

 

firefox

 

Comme on peut le voir sur les captures, le MNP peut désormais être lancé depuis le menu Firefox, ouvrant ainsi une fenêtre supplémentaire. L’utilisateur peut donc avoir les deux en parallèle. Notez que Firefox, contrairement à Internet Explorer ou à Chrome, n’utilise pas un processus différent pour chaque onglet. C’est ce manque initialement qui rendait le MNP exclusif. Même si la séparation en processus n’est toujours pas prête, les travaux ont été suffisants pour séparer les instances classique et privée.

 

Autre nouvelle fonctionnalité : l'intégration des téléchargements dans la barre de contrôle :

 

firefox firefox

 

La liste des téléchargements ne se trouve plus dans une fenêtre séparée, mais directement au sein de la principale. Il suffit de cliquer sur le bouton pour afficher les derniers téléchargements réalisés, mais il reste possible d’ouvrir la fenêtre dédiée. Celle-ci est d’ailleurs fusionnée avec l’historique et les marque-pages. Les utilisateurs Mac noteront qu’il s’agit exactement de la présentation dans Safari depuis plusieurs années, mais Mozilla ne s’en était pas caché.

 

Un autre apport important réside dans la gestion des plug-ins. Le travail sur le MNP a été couplé à une isolation renforcée des modules tiers. Mozilla indique donc qu’en cas de crash de l’un des plug-ins, l’utilisateur pourra le fermer sans que le comportement de Firefox en soit affecté.

 

Les autres améliorations sont davantage sous le capot et/ou dédiées aux développeurs :

  • L’implémentation du standard ECMAScript 6 continue
  • Un nouveau profileur JavaScript fait son apparition
  • Multiples améliorations autour des balises audio et vidéo du HTML5
  • Support des modes « blend » pour les éléments canvas
  • Implémentation de la méthode getUserMedia pour l’accès au micro et à la webcam (avec autorisation de l’utilisateur)

En outre, plusieurs bugs ont été corrigés, ainsi que plusieurs failles de sécurité, dont trois critiques. On notera en particulier une brèche exploitable depuis des graphismes WebGL et un crash des pilotes vidéo Mesa sous Linux.

 

Téléchargements:

La version mobile n'est pas en reste 

Firefox 20 est également disponible sous Android. Les améliorations ne sont pas tout à fait les mêmes, mais on retrouve des améliorations communes. Par exemple, le navigateur mobile gère lui aussi le nouveau mode de navigation privée, mais au sein d’un nouvel onglet (les nouvelles fenêtres n’étant évidemment pas possibles).


firefox firefox firefox

 

Deux autres améliorations importantes sont de la partie. D’une part, la zone Top Sites devient enfin personnalisable. Les utilisateurs peuvent donc les déplacer, les supprimer, et surtout ajouter leurs propres sites. D’autre part, les versions Gingerbread et Honeycomb d’Andoid sont désormais prises en charge pour le décodage matériel des codecs H.264, AAC et MP3. Une amélioration qui fera sans doute une différence significative pour les utilisateurs concernés.

 

À noter quelques autres modifications et optimisations. Par exemple, le menu Quitter a été supprimé pour suivre les conventions sous Android à partir des versions Ice Cream Sandwich (4.0) et ultérieures. Mozilla explique qu’une fois la navigation terminée, il faut simplement se servir des boutons Accueil ou Retour pour quitter le navigateur. En outre, les prérequis pour Firefox ont diminué. Désormais, 384 Mo de mémoire vive sont demandés au lieu de 512, et la définition minimale supportée est le QVGA (320 x 240).

 

La mise à jour est déjà disponible dans le Play Store depuis cette nuit. Ceux qui n’ont pas le navigateur pourront le récupérer depuis la boutique d’Android ou en utilisant le QR-Code ci-dessous :

 

firefox


chargement
Chargement des commentaires...