Un opérateur français anonyme commande des femto-cells : Free concerné ?

Mieux vaut tard que jamais 73
Nil Sanyas

Proposées par SFR depuis de nombreuses années, les femto-cells ont depuis été exploitées par Bouygues Telecom l'an passé et Orange en ce début d'année. Seul Free manque donc à l'appel parmi les principaux acteurs du marché. Mais cela pourrait changer d'ici peu.

SFR propose depuis de très longues années des boitiers femtocells à ses clients. 

Free en parle depuis plus de trois ans

Créées dans le but d'améliorer le réseau mobile (voix et données) à son domicile en se basant sur les box/routeurs des FAI, les femto-cells sont donc désormais accessibles chez tous les grands opérateurs français. Sauf Free, qui résiste encore et toujours à cette technologie.

Pourtant, en janvier 2010, soit il y a plus de trois ans, Maxime Lombardini, le directeur général de Free, promettait déjà que les femto-cell seront proposées « à ceux qui le souhaitent ». Une information confirmée en octobre 2010 par Xavier Niel, le patron de l'opérateur, qui précisait que le Femto-Cell était bien dans les cartons afin d'améliorer le réseau de Free Mobile : 


« Nous appliquerons les recettes de l'ADSL : nous ne serons pas un opérateur low cost, mais nous aurons une structure de coût intelligente. Nous nous différencierons par l'innovation, en construisant un réseau tout IP, en intégrant à terme des capacités mobiles dans la Freebox (Femtocell), en rajoutant des équipements de réseau que nous concevons, afin de rationaliser le coût de construction et minimiser les frais d'exploitation. Et nous économiserons en marketing ».

3000 femto-cells 3G par jour commandées par un opérateur français

La précision « à terme » signifiait donc qu'il fallait s'armer de patience, puisque deux ans et demi après ces propos, Free ne propose toujours aucun service de femto-cell à ses clients. Toutefois, en juin 2011, la technologie a refait son apparition chez Free, en nous promettant cette fois la gratuité totale, alors que SFR la facturait encore à l'époque, pour ensuite la proposer sans frais en septembre 2011.

Depuis, le sujet revient plus ou moins régulièrement. Plus d'un an après le lancement de Free Mobile, il semble toutefois qu'il est temps de passer le cap. Et selon DigiTimes, le constructeur Arcadyan Technology a livré 3000 femto-cells 3G par jour à un opérateur français, sans citer son nom. Nous avons interrogé les opérateurs français sur ce sujet et attendons leur réponse. Notez que les femto-cells peuvent aussi être utilisées pour la 4G (LTE). Il n'est ainsi pas impossible que Free exploite plutôt ces produits plutôt que de se contenter de la simple 3G. 


chargement
Chargement des commentaires...