Pour vanter la vitesse de la 4G, les opérateurs dénigrent leur réseau 3G+

Vont-ils porter plainte contre eux même ? 58

Alors que la 4G commence doucement à être une réalité en France, les opérateurs commencent à passer la seconde au niveau de leur communication. Ainsi, Orange vient de publier des vidéos comparatives en terme de débit, comme SFR avait déjà pu le faire par le passé. Dans les deux cas, la 3G+ jusqu'à 42 Mb/s est oubliée au profit de celle à 14,4 Mb/s...

Depuis l'année dernière, les opérateurs de téléphonie mobile se préparent à l'arrivée de leur offre commerciale autour de la 4G. Ainsi, SFR qui a été le premier à dégainer ses offres avait mis en ligne à l'époque une publicité pour sa gamme Business Team afin de montrer les usages permis par la 4G.

La 4G : une communication qui se veut concrète pour les Pros

On pouvait ainsi apprendre qu'il était possible de faire une réunion stratégique en plein milieu de la Défense ou de voir une journaliste diffuser en direct à la TV via un tel réseau, par exemple. De son côté Bouygues, Télécom a fait de même, mais sous forme d'interventions courtes lors d'un évènement. Orange a aussi opté pour les vidéos didactiques, comme celle-ci ou encore celle-là qui traite surtout des vidéo-conférences.

Bouygues avait pour sa part décidé de publier une page destinée à l'ensemble de ses clients dans laquelle un comparatif de vitesse de téléchargement avait été publié, de manière assez honnête :

  4G Comparatif Bouygues

En effet, trois niveaux de réseaux sont mis en avant dans cette image : 

  • 7,2 Mb/s (3G+)
  • 42,2 Mb/s (H+)
  • 115 Mb/s (4G)

Les temps indiqués pour un téléchargement de 50 Mo affichent un rapport de 1 à 3 environ entre la H+ et la 4G, ce qui semble réaliste même si sans doute un brin exagéré. Les chiffres concernant la 3G+ semblent par contre un peu faibles par rapport au débit indiqué.

La 3G+ jusqu'à 42 Mb/s aux abonnés absents... lorsqu'il faut vanter la 4G

Puis vint le tour de la communication grand public. Sur ce point, Bouygues Telecom semble pour le moment avoir fait plus ou moins l'impasse hormis le tableau évoqué ci-dessus en attendant l'arrivée de son réseau d'ici la fin de l'année. 

Du côté de chez Orange, nous avions déjà relevé un premier « bug » lorsque l'opérateur nous indiquait qu'il était possible de télécharger un film en HD de 4 Go à l'époque ou son « Fair use » le plus important était de 3 Go. Avec la publication de nouvelles vidéos, on trouve un autre souci que l'on pouvait craindre : l'oubli du réseau H+ afin d'exagérer les avantages de la 4G :

Comme on le voit dans cet exemple, la 4G est comparée à la 3G+. Mais alors que l'on pourrait s'attendre à ce que le réseau 100 Mb/s de l'opérateur soit comparé à l'actuel 42.2 Mb/s... il n'en est rien. Cette fois, pour télécharger un album de 50 Mo en 3G+, il ne faut plus 16 secondes comme chez Bouygues Telecom, mais... 1:20.  En lisant les petites lignes, on s'aperçoit en effet qu'Orange a décidé d'utiliser le 14,4 Mb/s comme base de comparaison. Il était pourtant assez prompt à annoncer disposer d'un réseau H+ permettant de « surfer jusqu'à trois fois plus vite ».

Pire, en septembre dernier, c'était la 3G qui était comparée à la 4G afin de nous montrer que le réseau actuel d'Orange était quasiment incapable de gérer Google Maps et Street View de manière fluide ou même de télécharger un simple magazine. Cette fois, aucune information détaillée n'était donnée sur les débits, ne permettant pas à l'utilisateur de disposer de l'information nécessaire à la bonne appréciation de cette vidéo :

Google Maps : ce service inutilisable qui va être sauvé grâce à la 4G

Une astuce qui n'est pas inconnue de SFR puisqu'il avait utilisé la même en janvier dernier dans une de ses vidéos, là encore à destination du grand public. Ici, on nous dépeint là encore un réseau 3G+ à la limite de l'anémie, incapable d'afficher rapidement Google Maps / Street View (décidément) ou des données multimédia.

Là encore, aucun détail n'est donné concernant les débits du réseau 3G+, on apprendra juste que la 4G fonctionne chez SFR jusqu'à 100 Mb/s, qu'elle permet d'afficher des vidéos HD d'une qualité d'image HD quatre fois supérieure, mais aussi d'échanger 10 fois plus rapidement... rien que ça.

Mais c'est sur son site que la société utilise un procédé encore plus contestable.

SFR affiche un débit, mais calcule avec un autre... les clients ne savent pas compter ?

En effet, on y voit un graphique indiquant les vitesses maximales de ses trois types de réseaux : 3G+, Dual Carrier et 4G, soit 21,6 Mb/s, 42 Mb/s et 100 Mb/s. Mais plus bas, on voit un nouveau tableau comparant les vitesses de téléchargement. Bizarrement, on retrouve là encore des chiffres qui n'ont rien à voir avec ceux évoqués par Bouygues Télécom dans un premier temps : 

  4G Comparatif SFR

Pour 50 Mo en 4G, il faut 8 secondes comme chez Orange. En 3G+, on se situe sous le chiffre d'Orange : 1 minute. Mais en Dual Carrier ? 30 secondes. C'est mieux, mais c'est toujours deux fois plus lent que ce qu'annonce Bouyges Télécom pour un réseau. Identique. Bien entendu, là encore aucun chiffre n'est donné, mais un petit calcul va nous donner la réponse que l'on attendait :

50 Mo / 30 secondes = 1,67 Mo/s soit 13,98 Mb/s

SFR ne base donc pas ses calculs sur les chiffres qu'il indique plus haut, mais sur l'une des valeurs les plus basses possible : 7,2 Mb/s pour la 3G+ et donc 14,4 Mb/s pour le Dual Carrier. 

Un dénigrement volontaire de son propre réseau qui pourrait prêter à sourire si cela n'avait pas pour but de tromper le consommateur en lui faisant croire que la 4G va effectivement 5 à 10x plus vite que les réseaux actuels. On a hâte de voir débarquer la LTE à 150 Mb/s pour voir les opérateurs nous la comparer à un réseau 56 kb/s et nous annoncer une nouvelle révolution.


chargement
Chargement des commentaires...