Un bar-restaurant de Seattle interdit les Google Glass et s'explique

Mais pas en cinq points 85
Nil Sanyas

Un petit bar-restaurant de Seattle (Washington), ville de 600 000 habitants proche de Redmond où est basée Microsoft, fait couler beaucoup d'encre depuis une semaine. Il faut dire que l'établissement, nommé The 5 Point Café, a décidé de bannir les Google Glass, les lunettes high-tech du géant américain.

The 5 Point Café Google Glass

« Nos clients réguliers veulent être anonymes »

Alors que les lunettes connectées de Google devraient commencer à se répandre dans les mois à venir aux USA par l'intermédiaire de divers développeurs, The 5 Point Café a donc décidé de prévenir ses clients en les interdisant. Le tenant du bar-restaurant, ou tout du moins celui qui gère sa communication, a particulièrement mis en avant ce bannissement via son site officiel, mais aussi Facebook et Twitter.

L'évènement a donc débuté le mardi 5 mars dernier, avec la publication sur Facebook du logo ci-dessus accompagné du message suivant : « Pour la petite histoire, The Point 5 est la première entreprise de Seattle à interdire en avance les Google Glass. Et les coups de pied au cul seront encouragés pour les contrevenants. »

Ce post sur Facebook pouvait passer pour être humoristique, mais ce n'était pas le cas. Face aux nombreuses critiques des membres de Facebook suivant le compte de l'établissement, l'auteur a tenu à s'expliquer dans les commentaires de son premier message, prouvant par là même son sérieux sur le sujet, même si le message initial était essentiellement humoristique : « Les lunettes de Google ont la capacité de filmer et de publier sur le Web. Beaucoup de nos clients réguliers veulent être anonymes, et nous apprécions cela. Si vous voulez porter des lunettes de Google, c'est cool. Mais vous n'êtes pas autorisé à les porter à l'intérieur de The 5 Point. Portez-les à l'extérieur, retirez-les à l'intérieur. Nous faisons la promotion du respect. »

Déjà contaminé par les appareils photo et les smartphones, le gérant du bar-restaurant souhaite donc éviter l'escalade en interdisant les lunettes de Google. Comme dans de nombreux établissements, il faut d'ailleurs obtenir l'autorisation avant de réaliser des photos ou des vidéos avec des appareils. 

Un accessoire de mode

The 5 Point Café Google Glass

Mais le gérant ne s'est pas arrêté là. Samedi 9 mars, un autre message provocateur a été publié sur Facebook, faisant une comparaison entre une personne portant les lunettes de Google et une autre portant des lunettes et une oreillette Bluetooth constamment. Qualifiant ces lunettes de sexy et d'accessoires de mode, le bar-restaurant n'y va pas avec le dos de la cuiller.

Deux jours plus tard, c'est-à-dire hier, le gérant publia cette fois deux messages, un sur Facebook et un sur le site officiel de l'établissement. Et le ton n'a pas changé d'un iota malgré les critiques. Sur le site, nous pouvons ainsi lire : « Si vous êtes l'un des rares qui ont décidé de sortir et de dépenser vos économies dans les Google Glass, prévoyez de les retirer avant que de rentrer dans The Point 5. The Point 5 est officiellement une zone interdite aux lunettes de Google. » 

Éviter de « ressembler à un idiot complet en public »

The 5 Point Café Google Glass

Quant au troisième message sur Facebook, il s'agissait en fait d'une réponse aux personnes n'appréciant pas cette interdiction. Le bar a ainsi dévoilé une photo de Sergey Brin (à gauche), le fondateur de Google et créateur des Google Glass, accompagné de Sarah Jessica Parker (Sex and the City) au centre et d'Andy Cohen (à droite), producteur et animateur TV assez connu aux USA.

Demandant aux internautes de regarder cette photo, l'auteur estime qu'interdire ces lunettes permettra à ses clients d'éviter de « ressembler à un idiot complet en public. Vous serez heureux dans quelques années, quand vos enfants grandiront et ne verront pas des photos de vous en train de porter ces choses ridicules. Mais de toute façon, si vous portez ces choses, les chances d'avoir des enfants seront faibles. Eh, peut-être qu'elles seront bonnes pour le contrôle de la population... » Un message là encore plein d'humour et de finesse.

Cet établissement soulève une des nombreuses problématiques liées aux lunettes de Google. Véritable machine à enregistrer des données, qu'elles soient personnelles ou non, les Google Glass peuvent être l'outil ultime de l'intrusion, faisant passer nos smartphones pour des machines respectueuses de la vie privée. De telles interdictions se multiplieront logiquement, à commencer par les cinémas et les salles de théâtre. Et accessoirement, tout ceci offre une publicité gratuite pour The 5 Point Café. Une publicité imprévue ? Pas si sûr.


chargement
Chargement des commentaires...