Amazon suspend la vente de SimCity, EA déploie de nouveaux serveurs

Erreur 37 - ce sous-titre est occupé, merci de réessayer ultérieurement 160
Kevin Hottot

L'accouchement de SimCity se poursuit dans la douleur pour Electronic Arts. L'éditeur a dû desactiver temporairement des fonctionnalités du jeu pour alléger les serveurs, tandis qu'Amazon a suspendu la vente de la version téléchargeable du jeu pendant quelques heures.

SimCity 

Le camouflet d'Amazon

Les déboires de SimCity n'en finissent pas. Electronic Arts devait déjà s'atteler à résoudre les problèmes avec ses serveurs, pris d'assaut par les joueurs, et il leur a fallu aussi gérer la grogne de ses clients et même des revendeurs. Alerté par le nombre de commentaires négatifs sur le jeu, Amazon.com a décidé de retirer de la vente pendant quelques heures la version téléchargeable du jeu. De plus, la boutique affiche un message avertissant les éventuels clients des problèmes actuellement rencontrés par le titre. 

Amazon SimCity

 

« De nombreux clients ont des problèmes pour se connecter sur les serveurs de SimCity. EA travaille activement pour les résoudre, mais à l'heure actuelle nous ne savons pas quand tout sera réglé », nous avertit Amazon. Il est à noter que sur le site français de l'e-commerçant un tel avertissement n'apparait pas, peut-être est-ce dû au nombre de commentaires très restreint de nos compatriotes, qui ne sont que 12 à avoir donné leur avis, contre plus de 1600 Américains. 

Les clients sont furieux, et le font savoir

En plus des avertissements d'Amazon, le millier de commentaires effectués par les clients achèvent la réputation du titre. Avec 1500 personnes n'ayant donné qu'une étoile au titre sur Amazon, il va falloir beaucoup de patience et de travail de la part des équipes d'EA avant de remonter la moyenne, d'autant que les critiques sont assassines, jugez plutôt : 

Critiques Amazon SimCity Commentaires SimCity Amazon

« Electronic Arts et leur horrible DRM viennent de ruiner un autre jeu ». «  Le jeu requiert une connexion, mais on ne peut pas se connecter aux serveurs ». « C'est dommage, ce jeu aurait pu être bon, mais il est mauvais, à cause de décisions stupides de ce genre-là ». Et il ne s'agit que de trois commentaires parmi les 1500 disponibles...

Même son de cloche sur Metacritic, où SimCity se paye le luxe d'obtenir une note donnée par les joueurs inférieure à celle reçue par The WarZ, pourtant touché par le scandale de la fiche produit mensongère sur Steam. Cela dit, il était quand même possible d'y jouer. Avec une note de 16/100, la sanction est sévère, mais Diablo III en avait reçu une du même ordre lors de son lancement, pour les mêmes raisons. 

EA ouvre de nouveaux serveurs, mais sacrifie des fonctionnalités « annexes »

Au chapitre des bonnes nouvelles (parce que oui, il y en a quand même quelques-unes), sachez qu'Electronic Arts a ouvert pendant la nuit de nouveaux serveurs. Si l'Amérique du Nord dispose toujours de quatre serveurs, l'Europe en dispose désormais de sept. Quatre d'entre eux sont prévus pour les joueurs d'Europe de l'Ouest, tandis que les joueurs orientaux en disposent de trois. Toutefois, cette répartition n'est que suggérée, puisqu'il est en pratique possible de rejoindre n'importe quel serveur indépendamment de sa position géographique.

Serveurs SimCity 

 

Toutefois, tous les problèmes ne sont pas résolus pour autant. Ce matin, malgré l'apparente disponibilité du serveur Europe de l'ouest 2, cinq tentatives n'auront pas été suffisantes pour aller plus loin que le menu principal du jeu. 

 

De plus, pour limiter au maximum la charge des serveurs, Electronic Arts a dû sacrifier une partie des fonctionnalités du jeu, considérées comme n'étant pas indispensables. Ainsi les classements, trophées et filtres pour sélectionner une région ne sont plus disponibles. Plus surprenant encore, la vitesse de jeu « guépard » a elle aussi été sacrifiée sur l'autel des performances des serveurs.

 

Enfin, sachez que contrairement aux rumeurs, Electronic Arts ne bannit pas les joueurs réclamant un remboursement de leur jeu. Selon les conditions générales de vente, les titres achetés physiquement sur la plateforme peuvent être retournés sous 14 jours, mais l'éditeur ne rembourse pas les versions dématérialisées. Il est toutefois toujours possible d'essayer d'obtenir un dédommagement.

 


chargement
Chargement des commentaires...