Google taille de nouveau dans les effectifs de Motorola, 10 % sur le carreau

Pour rendre la société plus agile 24
Damien Labourot

D'après le Wall Street Journal, Google se séparerait de 10 % des employés de Motorola Mobility. La cause ? Dans un email adressé aux équipes du fabricant de terminaux mobiles et révélé par nos confrères, la société de Mountain View indique « nos coûts sont bien trop élevés, nous fonctionnons sur des marchés où nous ne sommes pas compétitifs et nous perdons de l'argent ».

Motorola Razr I

Une seconde vague de licenciement en l'espace de six mois

Suite à son acquisition, Google avait taillé une première fois en octobre dernier dans la masse salariale de Motorola Mobility et avait supprimé 20 % des effectifs, soit 4 000 employés de moins. Une seconde vague serait en préparation et mettrait sur le carreau de nouveau 1 200 personnes.

Dans un email adressé aux employés que nos confrères du Wall Street Journal ont pu se procurer, il est indiqué que « nos coûts sont bien trop élevés, nous fonctionnons sur des marchés où nous ne sommes pas compétitifs et nous perdons de l'argent » avant un message plus optimiste « même si nous sommes particulièrement confiants concernant les produits en préparation, nous devons faire face à des défis importants ».

En attendant le X-Phone, Motorola est moribond 

Le message adressé aux employés semble relativement limpide et n'est pas si éloigné des propos tenus par Patrick Pichette, le directeur financier de Google, lors de la Morgan Stanley Technology Conference la semaine dernière. Il avait alors fustigé les produits actuels de Motorola qui ne cadraient pas avec les cahiers des charges des produits Google et ne provoquaient plus d'émois auprès du public.

En outre, Motorola est bien loin des premières marches du podium des fabricants de smartphones, et largement derrière des marques comme Samsung ou Apple pour ne citer ces deux-là. De plus, la société doit faire face aussi à la montée en puissance des marques chinoises comme Huawei ou encore ZTE. Reste donc à savoir si cette réduction de coûts orchestrée par Google permettra à Motorola de rebondir ou s'il faudra attendre le X-Phone comme le Messie.


chargement
Chargement des commentaires...