YouTube pourrait aussi proposer un service de streaming audio

Du vidéo clip à l'audio pur, une transition logique ? 14
Nil Sanyas

Google ne proposera non pas un service de streaming audio, mais deux, selon Fortune (CNN). L'un devrait être assez classique et complètera Google Play. L'autre exploitera tout simplement YouTube, le roi du streaming audio via la vidéo. Des déclinaisons gratuites seront proposées avec de la publicité intégrée, au moins pour le service exploitant YouTube.

YouTube PSY

Un abonnement pour éviter les publicités

La nouvelle n'est bien entendu qu'au stade de la rumeur et n'a pas été confirmée par Google, mais les sources de Fortune semblent convaincantes. En négociation avec les maisons de disques, Google pourrait donc proposer non pas un, mais deux services de streaming audio, alors que les premières rumeurs à ce sujet ont débuté le mois dernier.

Selon le site du magazine américain, le service exploitant YouTube sera gratuit, mais à l'instar de Deezer et Spotify, une offre par abonnement permettra d'accéder aux contenus audio sans publicité. Google n'a pas confirmé directement ces informations, mais a tout de même consenti qu'il était bel et bien en quête de formules par abonnement afin de contenter les créateurs de contenus.

YouTube, roi des ados

Si voir YouTube se lancer dans ce marché peut paraître surprenant à premier abord, de nombreux arguments pourraient expliquer cette position. YouTube est depuis plusieurs années déjà utilisé par des millions d'internautes afin de visualiser des clips et donc écouter de la musique. Des milliards de vues sont ainsi générées chaque année uniquement grâce à la musique. Une manne financière non négligeable tout aussi bien pour YouTube que pour les maisons de disques et les artistes, dès lors que des morceaux imposent une publicité avant leur visualisation.

YouTube a de plus un atout majeur dans sa poche par rapport aux autres services : les adolescents. Les centaines de millions de vues des clips de Justin Bieber ne sont pas le fruit des 50 ans et plus. Or si les offres légales telles que Deezer, Spotify, iTunes, Amazon MP3, Qobuz, etc. attirent de nombreux adultes, et surtout ceux ayant déjà un emploi, les adolescents, eux, préfèrent se tourner vers YouTube. Une étude de Nielsen publiée l'an passé démontrait d'ailleurs que 64 % des ados écoutaient de la musique via YouTube, soit un taux supérieur à la radio (56 %) ou même iTunes et les CD. Pourtant, tout âge confondu, YouTube n'attire que 7 % des amateurs de musique pour découvrir cette dernière, contre 48 % pour la radio et 10 % pour les amis.

Fort de son audience mondiale, de son influence sur les plus jeunes, de ses rapports déjà intenses avec les ayants droit, de sa capacité à attirer les annonceurs et de son large contenu, YouTube a effectivement toutes les cartes en main pour proposer un service de musique. Il pourrait de plus être un parfait complément du futur service de streaming audio plus classique que pourrait développer Google dans le futur. Ce dernier pourrait notamment expérimenter des approches différentes, misant plutôt sur le payant pour l'un, et le gratuit pour l'autre.


chargement
Chargement des commentaires...