Les Google Glass peuvent-elles être dangereuses pour la vue ?

Une question primordiale 78
Nil Sanyas

À quelques mois d'une distribution importante auprès des développeurs et un peu plus tard pour le grand public, les lunettes high-tech de Google génèrent une certaine excitation. Mais quid de leur danger pour la vue voire la santé ? Une question posée par Forbes à Sina Fateh, un ophtalmologiste spécialisé dans les technologies.

Sergey Brin, co-fondateur de Google, développe et supporte ce projet depuis ses débuts. 

 « Le cerveau déteste voir une image en face d'un oeil et rien en face de l'autre » 

Tout le monde le sait, regarder un écran trop longtemps, de très près et avec une luminosité trop importante est problématique pour la vue. De nombreuses personnes travaillant avec un ordinateur ont d'ailleurs des complications avec leur vue. Si les écrans des liseuses électroniques (type E-Ink) représentent une avancée majeure pour le confort de lecture, ils n'en demeurent pas moins minoritaires.

Concernant les lunettes de Google, Sina Fateh n'est d'ailleurs guère optimiste, même si son avis est plus théorique qu'autre chose pour le moment. En plus de la fatigue, un risque de confusion visuelle existe selon le médecin. « Le problème est que vous avez deux yeux et le cerveau déteste voir une image en face d'un oeil et rien en face de l'autre. » En somme, utiliser un seul œil pour fixer quelque chose peut devenir problématique. Un mauvais alignement des yeux peut notamment apparaître selon Fateh, qui précise qu'un tel diagnostic a déjà été réalisé auprès de pilotes d'avion militaires.

« Des éléments importants de leur projet »

Contacté par Forbes sur ce sujet ô combien crucial, Google a assuré s'être penché sur la question dès le lancement du projet. Le géant du web a notamment contacté Eli Peli, un professeur d'ophtalmologie à l'Universtité d'Harvard, avant même de développer quoi que ce soit, soit il y a déjà plus de deux ans. Or Peli étudie depuis près de vingt ans les visiocasques, ces casques-lunettes permettant de regarder du contenu vidéo directement.

« Ils m'ont approché avant qu'ils aient vraiment démarré car ils savaient que la sécurité et le confort allaient être des éléments importants de leur projet » a ainsi confirmé Eli Peli. Et selon ce dernier, pour le moment, « les résultats que nous voyons à ce jour sont encourageants ». Les lunettes sont notamment plus confortables que les visiocasques assure-t-il.

« Les Google Glass sont censées être utilisées pour de micro-usages » 

Concernant la possibilité d'une rivalité binoculaire, Peli n'a pas nié qu'il existe bien une probabilité pour les Google Glass, bien qu'elle soit très faible. Le fait de devoir lever les yeux légèrement, alors que beaucoup de gens sont plutôt habitués à faire l'action inverse, pourrait aussi être inconfortable pour l'utilisateur. Mais Peli s'est montré là encore assez rassurant. Selon le spécialiste, certains corps de métiers ont l'habitude de lever les yeux (les peintres, les menuisiers, etc.) or l'œil se muscle et s'adapte à la situation.

« Les Google Glass sont censées être utilisées pour de micro-usages. Vous levez les yeux pendant une seconde ou deux. L'interruption de la vision binoculaire est si brève et si faible que je ne m'attends pas à voir des changements dans la phorie. »


chargement
Chargement des commentaires...