Sony veut être le véritable n°3 des smartphones derrière Samsung et Apple

Et donc devant les Chinois Huawei et ZTE 20
Nil Sanyas

Écrasé par Samsung et Apple, le marché des smartphones laisse une place de plus en plus réduite à la concurrence. Grâce à leur marché local et des tarifs agressifs, les Chinois Huawei et ZTE ne cessent de monter en puissance, captant fin 2012 les 3e et 5e place du marché. Entre les deux ? Le Japonais Sony, qui compte bien surpasser Huawei rapidement.

Sony Xperia Z

Le Sony Xperia Z

Le retour inattendu de Sony

Mis dans l'ombre de nombreux constructeurs ces dernières années, dont Samsung, Apple, HTC, LG, BlackBerry, Huawei et ZTE, le géant japonais Sony, débarré de son ex-partenaire Ericsson, a retrouvé des couleurs. La société s'est ainsi hissée à la quatrième place des vendeurs de smartphones au dernier trimestre 2012. Mieux encore, en France, le créateur du Xperia est même devenu le numéro trois du marché, devançant ainsi des géants comme Nokia, RIM et LG.

Fort de cette progression en 2012, Sony ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et a multiplié les déclarations la semaine dernière. Il veut devenir rapidement le concurrent numéro un de Samsung et d'Apple, devant tous ses autres concurrents. « Nous voulons être le troisième acteur clef dans les prochaines années. Nous allons y arriver grâce à la puissance de Sony, qui tient à trois atouts » a ainsi affirmé lors d'une entrevue accordée à Les Échos Kunimasa Suzuki, PDG de Sony Mobile Communications et Directeur général délégué PC, mobile, interfaces, stratégie produit et plates-formes créatives de Sony.

Pour Suzuki, qui n'a aucun rapport direct avec la marque automobile, Sony compte s'appuyer sur la qualité d'image et de son proposée dans ses appareils, sur ses services (Music et Video Unlimited, etc.) et sur le NFC. Des atouts qui peuvent toutefois être aussi mis en avant par certains concurrents. Néanmoins, en rachetant les parts d'Ericsson l'an passé, Sony Mobile peut désormais utiliser pleinement les technologies de Sony comme l'explique Kunimasa Suzuki. Un avantage que Sony-Ericsson ne pouvait exploiter dans le passé.

Sony, Huawei et ZTE se tiennent dans un mouchoir de poche

Derrière les deux géants du marché des smartphones, la guerre est rude entre les autres constructeurs. Au dernier trimestre 2012, ZTE, Sony et Huawei détenaient d'ailleurs entre 4,3 et 4,9 % du marché chacun, avec seulement 300 000 unités séparant ZTE et Sony, et un million de smartphones de différence entre Sony et Huawei. Des écarts minimes qui impliquent des changements réguliers de position.

« En ce moment, Samsung et Apple sont numéro un et deux, puis le numéro trois change chaque mois » a ainsi expliqué à Barcelone à TechWeekEurope Stephen Sneeden, product marketing manager de Sony Mobile. « Nous avons occupé cette place, puis un autre fabricant nous a surpassé et nous l'avons repris à nouveau. Nous n'avons pas envie d'être dans cette situation, nous voulons être une véritable alternative dans l'espace premium, c'est notre objectif ambitieux et nous ne sommes pas ambiguës à ce sujet. »

Selon Reuters, Sony pourrait concurrencer directement Huawei et ZTE dans le marché des smartphones à très bas prix, afin d'augmenter ses parts dans les pays émergents. Toutefois, cette nouvelle n'est pas encore officielle.


chargement
Chargement des commentaires...